De Légendes et d’épées

Racontez vos aventures et celles de vos petits camarades
Almirath
Messages : 5
Inscription : 16 avr. 2018, 12:58

De Légendes et d’épées

Message par Almirath » 16 avr. 2018, 13:59

Journal de bords du navire, le 13/04/2018 d'un autre espace temps.

Notre aventure à commencé à peine eu-t-elle le temps de réunir tous ses protagonistes (et de créer les persos? hum..).
Cette aventure inclut pour l'heure un narrateur (Yoann), ainsi que six membres d'équipage pour un audacieux voyage dans les caraïbes poursuivi par les espagnols (toujours un peu protectionnistes envers leur or), les français (qui n'apprécient que moyennement la magie vaudou depuis que leur gouverneur pense en être victime), les anglais (qu'on à peut-être un peu pillé...), et les hollandais (parce que ... à bah non, pas eux, pas encore).

Nous étions tous regroupé sur le même bateau pirate (qui à au moins le mérite d'une démocratie élective) quand nous fîmes escale sur l'ile de la tortue. Et là notre capitaine (paix à son âme) décide de se lancer dans un duel avec un garde haut placé du gouverneur. Sentant probablement que le combat allait tourner court pour lui, il fit appel à son bokor (son sorcier vaudou en titre, très commun dans les Caraibes), et d'un duel il est passé à un 14 contre 2, ne passez pas par la case départ mais touchez quand même la pendaison.

Honnêtement nous n'avons du notre vie qu'au bosco de l'équipage, qui avait a cœur que nous restions en vie, malgré une attitude en définitive un peu louche (comme si on avait pas le temps de parler en ramant).

Quelques individualité exceptionnelles se détachent de l'équipage de cette coque de noix :
- John Deer (joué par Julien), un anglais (personne n'est parfait), qui manifestement possède une bonne connaissance du vaudou (a défaut du flegme britannique) et qui devint notre nouveau bokor.
- Lorena (Jouée par Cléo), une espagnole (personne n'est ...), qui en plus de ses connaissance vaudou (c'est la mode), est très bonne cartographe et douée pour la navigation. Elle est notre cartographe, et navigante en second (probablement bientôt en titre). Elle dénote par son incapacité à parler correctement français.
- Les compagnons du Saint-empire-romain-germanique (soit les 4 autres), dit les innomés :
-- PJ#1 (joué par Antoine), c'est notre médecin de bords, chirurgien en second (oui il est meilleur que celui en titre) aussi, et sorcier... ais-je précisé qu'il est doué en vaudou ? En somme une personnalité qui s'est déjà démarquée.
-- PJ#2 (jouée par Jean Louis), la seconde femme de l'équipage, qui manifestement veut occuper ses mains, puisqu'elle VEUT tenir la barre... tout se négocie :) (et qui se spé en fabrique d'avion en papier pour l'heure)
-- PJ#3 (joué par J.. [désolé j'ai plus le prénom]), qui a surtout pris pour l'heure le poste de vigie au sein du navire
-- Friedericke (joué par moi même, Stéphan) dis "captain", parce qu'en effet mon expérience me propulsa (peut-être dira-t-on me bombarda), à la tête de notre embarcation après l'élection menée un peu hâtivement lors de notre départ. Pour ma part j'ai eu mon content d'expériences et j'en reparlais plus loin.


Les chroniques de notre voyage commencent alors que nous décidons, sur suggestion du Bosco, de faire voile vers Vera Cruz pour une durée d'approximativement 10 jours. Mais les augures sont assez sombres, puisqu'en plus de la chasse française auquel nous échappons, nous avons le malheur de tomber sur une frégate espagnole, heureusement peu intéressé par nous, puis nous sommes happé par une tempête, retombons sur les même espagnols puis une fois encore sur la tempête... Las de cela, nous accostâmes sur l'île de Cuba où nous refîmes des provisions, en eau comme en fruit, mais surtout nous appelons les bénédictions de deux Loa vaudou (Taureau trois graines et Aguaé) pour d'une part inspirer la peur de mourir chez nos ennemis grâce à notre nouvelle figure de prou (une gorgonne), et d'autre part pour voyager à l'abri des tempêtes et nous assurer une barre plus sure.

Les dieux (et le mj) nous ont d'ailleurs récompensés en mettant sur notre route, tout proche de Vera Cruz, un gallion marchand Anglais qui contenait un butin entier d'épices, de tabac et autres marchandises, qui nous rendra riche... si l'on trouve un endroit pour le vendre.

Et ainsi continuerons nos aventures...

Avatar de l’utilisateur
lemasseuraveugle
Messages : 467
Inscription : 01 févr. 2017, 01:18
Localisation : DTC

Re: De Légendes et d’épées

Message par lemasseuraveugle » 16 avr. 2018, 22:28

Almirath a écrit :
16 avr. 2018, 13:59

-- PJ#3 (joué par J.. [désolé j'ai plus le prénom]), qui a surtout pris pour l'heure le poste de vigie au sein du navire
Mon personnage s'appelait "Gunter Strike" et à profité d'une escale pour se faire la belle.
Je ne participerai pas à la suit de la campagne (le système de jeu et l'univers ne sont pas à mon goût), bon jeu à tous.

Almirath
Messages : 5
Inscription : 16 avr. 2018, 12:58

Re: De Légendes et d’épées

Message par Almirath » 24 avr. 2018, 20:04

Friedericke, né dans les premières années de la guerre de Trente Ans, fut abandonné à cause des de la famine provoquée par les taxe de guerre et laissé comme de nombreux autres enfant de son age à un monastère. Il fut malgré tout plus robuste et chanceux que bien d'autres enfant de cette époque et parvint à l'âge d'émancipation en vie. Cependant il fut pris en grippe par un petit noble local jaloux de ces conquêtes féminines et n'eut d'autre choix que de s'engager au plus vite, ce qui l'amena vers l'est du S.E.R.G. en dessous d'un commandant bien moins habile que ce dernier le pensait...
Son unité massacrée et lui même blessé, Friedericke ne dut qu'à la chance (et son agréable visage) d'être recueilli par une jolie cosaque, et dut prouver son appartenance à la cause en participant aux raids contre la Moscovie et la Bohème. Il apprit néanmoins de sa précédente défaite, et quand son chef est mort d'une balle perdue, il sut limiter l'impacte du désastre en ralliant les hommes autour de lui. De sorte qu'ils eurent pour la plupart la vie sauve et fut accepté. Il eut moins de chance face à la maladie qui emporta celle qui allait devenir sa femme, et se détourna de ses nouveaux amis dans l'espoir, sur le moment insensé, de chasser ses rêves de bonheur futur en voyageant toujours plus à l'Ouest, peut-être dans l'espoir de retrouver en la foi chrétienne, l'énergie qui l'avait animé autrefois.

Il retourna en Brandebourg et retrouva un semblant de vie, pas très stable qui n'attendait qu'un déclencheur pour s'activer. Ce déclencheur se trouverais en Karl, un compagnon de son premier régiment qui lui proposera de s'engager dans la marine marchande à destination des Caraibes : le soleil, les femmes et un énorme salaire en perspective.

Perspective un peu optimiste puisque que deux semaines après avoir passé l'ile de Madeire, un galion espagnol décida de tenter de s'alourdir d'une cargaison supplémentaire et les deux navires se déchirent mortellement sur plusieurs heures, laissant de nombreux blessé et une épave en guise d'embarcation. Friedericke ne dut sa vie qu'à des vents et courants qui les poussèrent vers les Barbades, où faute de mieux il s'installa.

Il commença un petit commerce qui avec le temps vis des articles de plus en plus exotiques apparaitre mais à la légalité pas toujours très claire. Il fit connaissance d'Oseyan Doktè, un adepte de la magie vaudou qui l'initia à la connaissance des Loas sans grand succès malgré tout.

C'est lors d'une négociation sur un navire louche comme cela arrivait de temps à autre que Friedericke fut assomé, détroussé, et contrairement à ses attentes, laissé en vie. Mais autant ses ravisseurs ne voulaient pas offenser les Dieux en tuant un honnête homme, autant lui laisser toute latitude de les dénoncer une fois à terre ne les enchantèrent pas. Il optèrent pour un compromis en le maronnant. C'est ainsi qu'il rejoint son équipage actuel, avec un certain désenchantement quant-à la vie.


Caractéristique notable du personnage :

environ 40 ans, Brandebourgeois.

caractères : ouvert aux autres +2, pessimiste -2

gabarit, constitution -1

force, habilité -2

intellect, charisme, volonté +3

fluide +1


Compétences :

Alchimie, Christianisme, distillation, Français, Tir et lancer, Commandement, Survie, Esquive +5

sculpture +2

commerce, escrime, comédie, langue maternelle (Allemand) 0

botanique -3

vaudou -8

Yoann
Messages : 23
Inscription : 28 mars 2018, 03:08
Contact :

Re: De Légendes et d’épées

Message par Yoann » 25 avr. 2018, 17:22

Salut à tous !

Merci d’avoir créé ce fil de discussion et désolé de ne pas avoir trouvé le temps plus tôt de revenir ici.

S’il y a toujours du monde intéressé, je vais proposer la suite – hum, le début – des aventures ce vendredi (je vais de ce pas en faire part dans la section dédiée du forum).

À bientôt.

Almirath
Messages : 5
Inscription : 16 avr. 2018, 12:58

Re: De Légendes et d’épées

Message par Almirath » 02 mai 2018, 12:30

Voici donc la continuation de nos aventures (partie du 28/04/2018) :

Ayant accosté dans une crique à quelques heures au sud de Vera Cruz, je fis le tour de mon nouvel équipage, et m'aperçut que ma vigie avait disparu, mon chirurgien était bien moins doué que son aide, et que c'est d'une femme (!) que venait le plus d'autorité au sein de mes hommes quand je ne leur prêtait que peu d'attention.
Ainsi donc je promut l'aide chirurgien, je trouvais une vigie parmi les 4 femmes de l'équipage (qui en plus ne demandais rien de plus qu'être observée du dessous) : une hollandaise issue du plus vieux métier du monde à la parole légère et aux mœurs plus encore. J'ai donné à la fière hollandaise le poste de commandant, histoire que les gaillards filent doux pendant les combat, et de la dernière femme je fis une garde du corps, d'autant plus utile pour parler aux autochtones de Vera Cruz qu'elle parle espagnol.

Mon charpentier me dis que réparer le Galion anglais lui prendrait environ deux jours, alors j'ai laissé les boucaniers et la plupart des rufians à bords du sloop, et j'ai emmener mes officiers en ville histoire de trouver opportunités de fortune et marchands pour écouler le butin récemment acquis. Le bosco nous dit qu'un alchimiste dans la ville recherchait à armer un navire pour une course. Ainsi j'y alla avec ma vigie (étonnamment elle parle couramment 4 langues) pendant que mes officiers se partageaient les taches de ravitaillement et de recherche d'un recéleur.

L'alchimiste, un juif espagnol (il a vraiment pas grand chose pour lui...), nous dit qu'il recherchait une herbe rare ne poussant qu'en Floride pour lever une malédiction vaudou posée sur l'âme de quelque gourgandine noble des environs, et la soulager d'un mal qui la priverait de sa vie et de son paradis. Nous ne lui fîmes pas une promesse définitive, mais sitôt sorti de chez lui, un infâme Crapoulet nous prit en chasse, alors nous l'avons attaqué et suite à un combat juché de malchances, le Crapoulet mourut enfin. Malgré tout, le combat, ça salit...

Pendant ce temps mes officiers trouvèrent la cour de miracles de Vera Cruz et prirent contact avec le dirigeant des bandits locaux, de plus ils trouvèrent aussi une girouette avec l'objectif de demander aux Loas de nous offrirent de bons vents, espérons que cette initiative sera couronnée d'un succès égal à celui de nos autres prières.

Nous retrouvant à la taverne, nous partageâmes nos informations et décidèrent d'unir nos énergies pour remonter le lien entre le cadavre du Crapoulet (qui n'est qu'un familier parfois aussi connu sous le nom de baka) et son maître tant que la piste était chaude. Quel ne fut notre surprise de nous retrouver face à une entité maniant une triple magie : le vaudou, la sorcellerie et la prière chrétienne ! De plus il faisait preuve d'une telle puissance qu'il put nous repousser tous les 6 dans un seul accès de colère. Nous nous sommes fait un ennemi redoutable, cela est sur.

Cheminant vers une auberge nous remarquons que sommes suivi, c'est alors que notre commandant mets en place une petite embuscade au pied levé pour le prendre à revers avec notre bocors. Cheminant alors avec confiance dans la ruelle qui nous attendait, la discussion devient très vite moins unilatéral que prévu par les nobliaux qui nous embusquaient. Selon eux, leur craintes étaient que nous aussi cherchions à nuire plus avant à sa chère et tendre fiancée, mais le rappel du regard divin eu tôt fait de le convaincre d'abandonner son funeste projet à notre encontre, d'autant plus qu'il était totalement improductif dans son dessein de sauver sa belle. Il reparti éclairer avec le serment de nous aider en faisant appel au gouverneur pour nous délivrer des lettres de marques espagnol, pour que nous soyons en sécurité dans notre course. C'est toujours aimable comme attention. Ce sont sur ces entre faits que nous partîmes nous coucher, avec comme projet le lendemain de recruter un nouvel équipage pour armer le galion anglais, et en parallèle négocier notre butin pour alléger le dit galion, et alourdir nos poches et nos proches... Et une ou deux Jenny :)

Yoann
Messages : 23
Inscription : 28 mars 2018, 03:08
Contact :

Re: De Légendes et d’épées

Message par Yoann » 18 mai 2018, 17:50

Salut à tous !

Merci du retour.

J’aurais dû prévenir plus tôt, mais j’étais en déplacement sans Internet : je suis malheureusement pris ce soir (vendredi 18 mai) et la semaine prochaine (vendredi 25 mai). La prochaine séance se déroulera donc le 1er juin, j’espère que cette attente ne sera pas trop longue.

À bientôt.

Avatar de l’utilisateur
Bob le Cocu
Messages : 65
Inscription : 13 nov. 2017, 13:56

Re: De Légendes et d’épées

Message par Bob le Cocu » 26 mai 2018, 19:59

Salut Yoann,

Etant donné que l'AG est le Vendredi 1 juin, il n'y a pas de séance... L'attente sera encore plus longue malheureusement.
Bonjour, je suis Cocu.
Au revoir, j'étais Cocu.

Antoine LABORIE

Yoann
Messages : 23
Inscription : 28 mars 2018, 03:08
Contact :

Re: De Légendes et d’épées

Message par Yoann » 01 juin 2018, 15:00

Salut à tous !

En effet. Je vais venir à l’AG. En revanche, comme d’habitude, la semaine suivante (8 juin), je ne serais pas disponible. Donc, prochaine partie le 15. Que vont devenir nos héros ? Quelle angoisse…

À bientôt.

Yoann
Messages : 23
Inscription : 28 mars 2018, 03:08
Contact :

Re: De Légendes et d’épées

Message par Yoann » 01 juin 2018, 15:08

Re-salut à tous !

Au fait, je me rends compte que nous nous approchons de la période de fermeture estivale de l’association.

Donc, si les joueurs le souhaitent, il sera possible d’organiser des parties chez moi pendant l’été. Peut-être serait-il préférable d’organiser ça par courrier électronique ?

À bientôt.

Almirath
Messages : 5
Inscription : 16 avr. 2018, 12:58

Re: De Légendes et d’épées

Message par Almirath » 12 juin 2018, 22:02

Bonsoir, Justine (athénaïs), Cléo (Lorena) et moi (Friedericke) ne pourront pas être là vendredi prochain, et cet été Cléo et moi allons travailler la grande majorité des week-end, du coup autant considérer qu'on s'est fait prendre en otage par le chef des bandit pendant les tractations.

Amitiés et bon courage face aux crapoulets!

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité