Tales From The Loop

Kiwi
Messages : 55
Inscription : 30 juin 2018, 16:09

Tales From The Loop

Message par Kiwi » 06 févr. 2021, 17:55

Résumé de la partie en virtuel de Tales From the Loop du 5 février 2021.
Le Violon Maudit.

Alors qu'ils se rendaient vers l'école, le vendredi matin, Andrew et Kimberly passent à coté du cinéma du coin. Andrew voit l'affiche pour Robocop et décide qu'il faut qu'il le voit. Un camarade d'école, Billy Les Bons Tuyaux, les rejoint et leur parle de plusieurs plans permettant de se faire un peu de sous ou de gagner une VHS de Christine entre autre :
  • récupérer 5 balles de golf contre la VHS
  • fouiller le manoir hanté de murnau
  • la casse et ses mystère
Afin de ne pas commencer le weekend en retenue, le groupe décide de se rejoindre après les cours au niveau du parc de camping car (construit sur un restaurant pakistanais). Le prof de techno annonce un concours avec coupe et sous à la clef contre un invention. Le richou bully de la classe, Clarence, toujours accompagné de ses hommes de main, se vante du space pen qui lui permettrait de gagner le premier prix sans effort. Andrew, Kim, et Billy décident de rentrer chez eux avant d'aller au manoir, pour pouvoir préparer leurs sacs pour l'exploration.

Andrew parvient à récupérer des longues sangles, une batte de baseball, un marteau et un tournevis, et une lampe de poche. Kimberly récupère un couteau suisse, une lampe de poche, du pain de mie, du beurre de cacahuète et des pépitos et les voilà partis pour l'aventure (où allons nous ? au manoir hanté de Murnau !)

Après avoir récupéré Billy, ils s'infiltrent discrètement dans le manoir, malgré la peur des araignées de Andrew. Le gardien du parking d'à coté semble avoir remarqué quelque chose (et si je me souviens bien un coup de fusil se fait entendre) mais ne va pas dans le manoir, après la frousse initiale, les enfants continuent leurs explorations. Les meubles sont abimés, vermoulus, et couverts de poussières. Ils parviennent néanmoins à trouver une cuillère avec une étrange croix (nazie selon Andrew) qui vaudrait 10$ selon Billy, un vrai trésor. Alors qu'ils explorent, ils entendent soudainement un bruit de pas venant de l'étage, puis plus rien. Un piège est donc mis en place grâce aux sangles dans l'escalier.

Dans la salle de bal, ils voient une silhouette d'un objet couverte d'un drap. L'hypothèse d'un tas de cercueil est évoquéE. Un soudain bruit de piano se fait entendre. N'écoutant que son courage, Billy prit ses jambes à son cou. Kim lance un bout d'assiette qui permet de retirer le drap partiellement, faisant fuir au passage un rat courant sur les touches du piano à queue ouvert ainsi dévoilé. Le piano est abimé par l'humidité et ne vaut plus tripette, néanmoins, la marque semble être celle d'un grand luthier en Europe.

Les deux aventuriers décident de monter à l'étage et d'entrer dans la plus grandes pièces. Une chambre où tout les meubles sont décrépis. Mais au mur trône un violon en parfait état. N'écoutant que leur cupidité, les jeunes gens s'empressent de le descendre du mur, pour découvrir qu'il s'agit d'un stradivarius. Alors qu'ils se réjouissaient de la belle prise, une voix surgit dans leur tête, un certain "Pagakiki" selon Andrew. Le fantôme s'empresse de les maudire et de les ordonner de l'aider. Afin de défaire leur malédiction, ils devront reconstituer une partition et l’amener à un artiste pour qu'il puisse terminer l’œuvre inachevée du violoniste maudit. Les jeunes gens, dépités, rentrent bien décidé à ne pas faire ce qu'il leur ait demandé (ils remarquent en partant des traces de griffures du coté du vigile).

Mais durant la nuit, les dents de Kimberly poussent et deviennent acérées tendis que Andrew devient tout poilu. Heureusement, probablement grâce à Andrew, tout semble être revenu à la normal le lendemain. Une rapide recherche permet de découvrir que "Pagakiki" s'appelle en fait Paganini. En prenant son petit déjeuner, Kim se retrouve toute déçue lorsque ses fruit loops favorites se retrouve avec un goût de carton, elle était néanmoins plus chanceuse (surtout qu'elle a trouvée une araignée empoisonneuse télécommandée) que Andrew qui fut presque obligé de manger des vers de terre au petit dej.

Kim et Andrew décident d'aller à l'église du coin, celle du révérend Matthew, pour exorciser le violon. Néanmoins celui-ci semble dévasté par la destruction de sa famille et n'est donc d'aucune aide. Les enfants décident donc de récupérer les parchemins, l'un étant caché du coté de l'orgue et fut prestement récupéré. Le second se trouve dans le bureau d'une DRH d'une compagnie d'assurance. Andrew accepte que Paganini contrôle son corps pour jouer du violon et créer une diversion pour que Kim puisse se faufiler discrètement. Kim parvient à mettre le cadre avec la partition dans son sac ainsi qu'une balle de golf. La troisième partie se trouve dans une maison qui pourrait bien être celle du maire. Andrew, se rappelant de la fermeture de l'orphelinat de la ville décide de se faire passer pour deux orphelins récoltant de l'argent pour l'orphelinat. Le vigile qui répond à la porte fut pris d'une grosse crise d'allergie en écoutant l'histoire d’Andrew, lui confiant son sandwich et laissant Kim rentrer dans la maison pour aller aux "toilettes". Elle récupère sans soucis le cadre avec la partition accroché au mur de la salle de réunion. Elle hésite aussi à prendre un buste en marbre mais décide que ce serait probablement trop visible et retourne voir Andrew. Contents de leur journée, les jeunes disent que le reste pourra bien attendre demain, en effet, leurs parents auront leur peau si ils restent dehors trop longtemps. Paganini ne l'entend pas de cette oreille. et alors que les deux jeunes gens rentrent chez eux, de très mauvaises surprises les attend.

Andrew rentre chez lui et entend ses parents chuchoter que la maison va être saisie à cause de dettes et problèmes avec la banque. Kim quand à elle voit ses deux parents endormis sur le canapé. Alors qu'ils se réveillent, ils sont pris de vomissements. Kim part en courant chercher son voisin préféré "John" afin qu'il amène ses parents à l’hôpital. Le diagnostic est grave : cancer fulgurant. Dévastés, les deux enfants décident d'obéir à Paganini et de partir pour Vegas grâce au voisin. Arrivé là bas, Paganini les guide jusqu'à un hôtel miteux. Les jeunes montent jusqu'à la chambre d'un Lenny, totalement bourré. Après l'avoir arrosé d'eau, celui ci reprend ses esprits et après avoir été forcé de prendre une douche commence à travailler sur l’œuvre inachevée. Alors que le sommeil les gagne, Paganini leur conseille de fuir. Des brumes étranges commencent à apparaitre. Les enfants fuient à toute jambes avec le violon , se précipite vers une cabine téléphonique pour appeler John, alors qu'une lumière rouge s'échappe de la fenêtre de Lenny et qu'un libraire grassouillet sort de sa boutique de livre occulte. Ce dernier fixe Andrew et Kim et semble vouloir s'avancer vers eux. Heureusement John arrive pour récupérer les enfants alors que le libraire apparait soudainement à la fenêtre du van.

En rentrant chez eux, tout semble rentrer dans la normale. La banque et l’hôpital ayant fait des erreurs. John contact des gens pour organiser la vente aux enchères du violon. Trois personnes de la maison de vente se rendent donc chez le voisin de Kim pour estimer l'objet. Kim ouvre la porte pour tomber nez à nez sur la DRH. Elle referme précipitamment la porte. Andrew la rouvre mais les 3 personnes ne sont plus là : elles ont fait le tour et discutent maintenant avec John. Kim décide de jeter du gros sel vers eux. La DRH semble avoir une réaction allergique. Kim décide de se précipiter vers l’église pour récupérer de l'eau bénite tandis que Andrew protège le violon. En arrivant à l'église Kim aperçoit le révérend, et alors qu'elle allait l'interpeler, celui ci se jette devant un véhicule. Elle décide donc de forcer la serrure de la sacristie. Malheureusement elle ne parvient pas à mettre la main sur de l’eau bénite, mais elle trouve une croix et le numéro de téléphone d'un exorciste, elle courre pour rentrer chez son voisin, découvre que le violon est entre les mains des spécialistes qui l'examine, ayant été invités chez John. Andrew a remarqué qu'ils portaient tous une bague marquée S comme Sapin. Kim se précipite pour téléphoner à l'exorciste qui lui confirme ses doutes mais ne lui donne aucun bon conseil.

Le violon est dans les mains des gens bizarre, la somme gagnée pour l'enchère se trouve dans deux comptes bloqués jusqu'à leur majorité. Andrew a surement assez d'argent en espèce grâce au vigile du maire pour les places de cinéma. John est invité à dormir chez Kim.

A faire :
  • Projet de techno (araignée)
  • Mettre la cuillère nazie dans les affaires de Clarence puis faire en sorte que des gens s'en rendent compte
  • Recherche sur le fabriquant de piano allemand
  • Aller à la décharge
Et merci pour la super partie :D
Mireille

Kiwi
Messages : 55
Inscription : 30 juin 2018, 16:09

Re: Tales From The Loop

Message par Kiwi » 25 févr. 2021, 22:39

Résumé de la partie en virtuel de Tales From the Loop du 12 février 2021.
Les Polonais et l'android.

En arrivant à l'école le vendredi, Charly, Kim, et Andrew décident de mettre en place leur plan contre Clarence. Charly se dirige vers Billy qui discute avec deux nouveaux élèves polonais (Elona et Jacek) afin de savoir si il connaitrait pas quelqu'un qui pourrait ouvrir le casier de Clarence afin de glisser la cuillère dans son sac. Billy lui conseille d'aller demander à Jane qui traine vers le terrain de sport. Il lui annonce aussi que le concierge remplace la documentaliste, mauvaise nouvelle pour les rats de bibliothèque qui devront tolérer sa mauvaise haleine et son sale caractère.

Jane accepte d'ouvrir le casier de Clarence et se venge à sa manière en passant. Charly glisse la cuillère dans le sac. Alors qu'ils retournent dans la cours, ils voient les polonais se faire attaquer par un gros bras (Mathias). Billy, le courageux, reste à l'écart. Andrew lance sa balle et parvint à faire fuir Mathias. Après avoir accompagné Jacek à l'infirmerie le groupe se dirige en classe et discute du plan contre Clarence.

A la fin du cours, les engrenages sont en place et Kimberly se fait pousser par Andrew, alors que Charly bloque un peu le passage, et fait malencontreusement tomber la cuillère du sac de Clarence qui glisse jusqu'au pied du prof d'histoire. Quelques murmures bien placés aux bonnes personnes et une voix d'autorité plus tard, la rumeur court sur les allégeances nazi du richou.

A la sortie des cours, alors qu'ils allaient rejoindre les polonais pour les aider à fuir Mathias, les 3 compères voient les jumeaux se faire enlever par un humanoïde de 2m de haut. Andrew parvient à lancer sa balle sur la silhouette qui ne bronche pas. En arrivant dans le bois, le groupe se sépare en 3. Andrew traque le kidnappeur, Kim va vérifier un bruit sur le coté, et Charly reste en arrière pour faire la liaison.

Kim aperçoit un scientifique blessé contre un arbre et alors qu'elle allait lui demander si il avait besoin d'aide, celui ci explose son crane. Kim, se rappelant la presque mort de ses parents et l'accident du père Matthew, fuit et retourne vers Charly en courant.

Pendant ce temps, Andrew arrive à une cabane et parvient à apercevoir que le kidnappeur est un robot et que celui ci ouvre un paquet de chips maladroitement et le tend vers les polonais terrifiés.

Kim et Charly rejoignent Andrew et après avoir discuté de plusieurs options, dont le fait de mettre le feu aux polonais, la solution diplomatique s'impose. Après avoir gentille ment demandé à l'android ce qu'il se passe, les sirènes du LOOP se déclenche et tout le monde rentre précipitamment dans le refuge sous l'invitation de l'android. Grace au carnet de Kim il écrit ne pas pouvoir parler à cause de circuit endommagés dans la nuque ce que Charly répare rapidement.

L'android se présente comme étant Anya, la tante des polonais. Son laboratoire a explosé suite à une expérience potentiellement sabotée. L'homme dans les bois était son assistant Vassili.

Le petit groupe se dirige vers la maison des polonais pour aller chercher leur père. Une voiture semble attendre devant la maison. Les hommes dans la voiture tente de kidnapper Andrew et Kimberly qui se dirigeait vers eux pour leur demander ce qu'ils faisaient là (avec des KIT KAT, et non pas avec les délicieux Pépito™, ce qui montre bien leur fourberie.) Après avoir attiré les hommes en noir plus loin, Charly fouille la maison qui semple avoir été retournée.

Tout le monde se rejoint dans le bunker atomique de Kimberly puis mangent chez elle. Anya leur dit qu'ils devront aller dans son laboratoire de secours afin de lui rendre son corps (qu'il faudra préalablement aller chercher à l’hôpital). La nuit se passe sans encombre.

Le jour suivant le groupe part pour l'hopital ou le corps de la tante est actuellement alité. Se faisant passer pour les neveux d'Anya, le groupe monte dans la chambre de celle ci. Kimberly vole la chaise roulante d'un autre patient puis cause une diversion à l'accueil en craquant et pleurant devant le réceptionniste, expliquant comment elle et toute sa famille, et le révérend vont tous mourir et que c'est de sa faute. Charly et Andrew en profite pour prendre la poudre d'escampette.

Le groupe se rejoint au laboratoire et le fouille ensuite rapidement trouvant des vêtement de femme, un nécessaire de toilette, un dossier d'une scientifique pour un projet d'ouverture de portail annulé, et une griffe de vélociraptor non fossilisé, un schéma bizarre et une partition de musique, plus récente que celle de Pagakiki. Charly et Andrew parviennent à activer les machines du labo et la tante retrouve son corps. Tout le monde fuit au moment où la police arrive sur les lieux et rentre chez soi.
Kimberly apprend qu'elle est "conviée" à un diner mondain prochainement. Les polonais ne sont plus à l'école le lundi.

A faire :
  • Aller à la casse
  • Assister au cours de techno
  • Les balles de golf
  • Examiner les partitions les dossiers, les schémas
  • Se renseigner sur la DRH de l'assurance
  • Tanner les parents pour en savoir plus sur le diner mondain.
Mireille

Kiwi
Messages : 55
Inscription : 30 juin 2018, 16:09

Re: Tales From The Loop

Message par Kiwi » 28 févr. 2021, 13:40

Par contre j'ai pas noté et je me souviens plus de la description physique des personnages
Mireille

Avatar de l’utilisateur
lemasseuraveugle
Messages : 692
Inscription : 01 févr. 2017, 01:18
Localisation : DTC

Re: Tales From The Loop

Message par lemasseuraveugle » 02 mars 2021, 12:08

Tu parle des PJ ? Kim en robe rose bonbon avec un jolie nœud, Sigurd en texan cowboy et Andrew veston taupe et "coiffé".
ou des PNJ du diner mondain ?

Kiwi
Messages : 55
Inscription : 30 juin 2018, 16:09

Re: Tales From The Loop

Message par Kiwi » 02 mars 2021, 16:56

Je parlais des pj :) merci
Mireille

Clof
Messages : 21
Inscription : 31 janv. 2020, 08:12

Re: Tales From The Loop

Message par Clof » 04 mars 2021, 12:58

Résumé de la partie en virtuel de Tales From the Loop du 26 février 2021
Soirée mondaine chez les reptiliens

Les enfants (Kim, Andrew et Sigurd le campagnard) sont donc partis en cours de techno le lendemain matin afin de présenter leur projet pour le concours : un énorme robot qui, en mode automatique (ou « Shadow » pour les initiés), imite leurs mouvements. Sur le chemin, ils croisent Clarence le nazi, regardé de travers par tout le monde. Nos héros en rajoute une couche à un groupe de jeunes, notamment à une fille, Peggy, qui ne semble pas croire ces rumeurs.

En cours, le groupe d’enfants et leur robot sont les premiers à passer au tableau. Après quelques délibérations au sujet d’une potentielle chorégraphie pour que le robot prouve son agilité, Andrew décide d’aller au plus simple et fait semblant de lancer une balle de baseball, geste copié à la perfection par le robot. Le professeur trouve ça ingénieux, soupirant qu’on trouve vraiment de tout à la décharge. Les enfants retournent s’assoir et, après le cassage d’une chaise par le robot, Sigurd réussit à le déconnecter. Pendant ce temps-là, Clarence passe au tableau et présente son pseudo stylo spatial, présentation qui ne fit pas l’unanimité et déçoit le professeur. Notre groupe d’aventuriers gagne donc le concours et représentera l’école lors du grand festival culturel de Boulder City. Ils laissent donc le robot avec le professeur qui le gardera jusqu’au festival.

À la fin du cours, ils croisent Jane (qui joue avec un couteau à cran d’arrêt, rien de plus normal) qui les informe que la bande des casse-cous (une autre bande de gamins connue pour faire du skate à contresens sur la route et pour être les plus cools du bahut) prépare un coup après les cours dans l’avenue principale. Et donc, après le cours de math (et un vol de salière dans la cantine par Kim), nos héros se rendent au lieu du rendez-vous pour assister au prochain coup des casse-cous. Ils font donc la connaissance du groupe : Jim le chef (qui n’a plus un os de tout à fait intact à ce qu’on raconte), Peter le « calif’ » (ou le californien pour les plus lents, connu pour être le mec le plus chanceux de l’univers), Ralph (qui n’a peur de rien) et Marion, l’attachée de presse du gang. Leur mauvais coup de la journée : remonter l’avenue avec leur vélo, mais en ne passant que sur les voitures en stationnement. Sigurd et Andrew décident de faire la course avec eux, Kim tenant le chronomètre. Après un très bon départ d’Andrew, il a été ralenti par une petite vieille et ses courses, ce qui permet à Sigurd de gagner leur duel, bien qu’Andrew ait réalisé un triple saut périlleux à la fin, retombant avec classe. Malheureusement, ils ne purent pas comparer leur temps avec celui des casse-cous. En effet, le sheriff arrive dans une voiture de flic. Les gamins se dispersent alors à la vitesse de la lumière.

Le groupe décide d’aller voir à l’assurance pour en apprendre plus sur la DRH (et lui balancer la salière à la tronche si l’occasion se présente). Les gosses remarquent que l’oncle de Sigurd (propriétaire terrien à l’allure de cowboy, semblant voter l’équivalent de Trump), se trouve dans le bureau de la DRH, venu justement faire assurer ses enclos. Sigurd prend donc la salière et entre dans le bâtiment, essayant de faire boire par la suite un jus d’orange salé à la femme étrange sans y parvenir, jus d’orange qui finira dans une plante. En versant le jus d’orange, Sigurd tombe maladroitement de tout son long par terre, se prenant en plus une claque de son oncle (oui, quel homme charmant). Sigurd et son oncle sortent de l’assurance et tombent sur Kim et Andrew. L’oncle leur apprend qu’un grand projet d’autoroute est en train de se monter grâce à M. White, projet qui doit être discuté le soir-même lors d’un dîner mondain auquel les trois familles sont conviées (Kim parce que son père est architecte, Andrew parce que son père est chef de chantier et Sigurd parce que son oncle aime visiblement la thune).

Les enfants rentrent donc dans leur famille respective pour se préparer pour la grande soirée. Forcément, les adultes n’ont pas des goûts vestimentaires particulièrement à la mode dirons-nous. Kim finit avec une robe rose et un énorme nœud de la même couleur dans les cheveux, Andrew avec un costume taupe qui devait sans doute appartenir à son grand-père (et a le droit au meilleur gel pour faire tenir ses cheveux roux en place : de la bave de môman) et Sigurd déguisé en son oncle en version miniature avec une veste saumon. Kim pense tout de même à prendre un kilo de sel dans la cuisine de ses parents avant de partir de chez elle.

Ils se rendent donc à la salle des fêtes de Boulder City où tout le gratin du patelin s’est retrouvé. Les enfants notent même la présence de journalistes et de caméra de télévision. Ils croisent la DRH en robe de soirée rouge (et ils apprennent qu’elle s’appelle Sandra Hill) qui se rapproche d’Andrew en lui disant que c’était M. White qui avait acheté leur violon (un violon hanté qu’ils avaient trouvé quelques temps auparavant, longue histoire). M. White se rapproche alors d’eux et serre la main d’Andrew (qui remarque au passage que sa main est glaciale). Ils se dirigent tous les deux vers le buffet alors que la DRH s’éloigne. M. White lui propose quelques Pépitos, lui en vantant leurs mérites.

Pendant ce temps-là, Kim aperçoit la DRH à côté des toilettes, se plaignant à un autre homme que ses lentilles lui font mal aux yeux. Kim aperçoit alors que, sous ses lentilles, Sandra Hill a des pupilles longues et fines comme un lézard.

Sigurd, de son côté, trouve une porte qui mène à une ruelle derrière la salle des fêtes. Il voit alors deux hommes qui déchargent un camion. L’enfant bloque la porte avec une brique et s’approche des caisses. Les deux hommes parlent d’une machine pour reconditionner les humains, une nouvelle machine, plus performante. Ils ont par ailleurs rendez-vous au Sundown Saloon (une salle de billard) après la fête.

Andrew rejoint Kim et, voyant des ballons au plafond, ils se disent que remplir des ballons de sel et les faire exploser sur la foule serait une bonne idée. Ils sont rejoints par Sigurd qui leur parle de la conversation qu’il a entendue. C’est alors qu’ils tombent sur Jane, habillée pour le coup normalement contrairement à eux. Celle-ci a essayé de parler à M. White de son orphelinat qui doit être détruit pour construire cette fameuse autoroute, mais un de ses hommes de main l’a frappé lorsqu’elle s’est approchée de lui. Le groupe lui parle de l’idée de mettre du sel dans les ballons pour les faire exploser sur la foule, ce qui l’emballe.

Kim (qui a récupéré la veste taupe d’Andrew, veste dont les poches sont pleines de sel, juste au cas où) et Jane se faufilent vers les cuisines par la porte de derrière (gardée par Andrew et Sigurd) à la recherche de ballons, ce qu’elles trouvent. Cependant, Jane, emportée par la curiosité, s’approche un peu trop près des cuisines, voit quelque chose mais se fait prendre par un cuistot sans avoir pu partager l’information. Kim se met à crier et Andrew se lance à la rescousse. La porte des cuisines se ferme et les deux adolescents ne parviennent pas à l’ouvrir. Il va falloir passer par l’intérieur. Pendant ce temps-là, Sigurd, entendant du bruit dans la salle des fêtes, part en exploration. La porte se referme alors tout doucement mais Andrew, en courant, parvient à la retenir.

À l’intérieur, les ballons ont été lâchés et la fête gagne en intensité. Kim s’enfonce dans les cuisines mais ne parvient pas à retrouver ceux qui ont enlevé Jane, mais voit par contre son amie emportée dans un 4x4 noir dans la nuit.

Les adolescents quittent alors la fête avec leurs parents et se retrouvent un peu plus tard devant le saloon. Ils passent par derrière, marchent sur un biker aviné, et rentrent par la fenêtre des toilettes. La salle est vide. Après une enquête minutieuse, une boule 8 noire attire leur attention. Andrew la touche et une porte secrète s’ouvre. Ils prennent l’escalier qui descend et se retrouvent à un croisement. D’un côté, ils entendent les cris de Jane, de l’autre, une salle calme. Ils commencent par la salle calme et entrent dans une pièce remplie d’ordinateurs, de câbles, de moniteurs et un tableau de bord indéchiffrable. Et accessoirement un gros lézard qui dort dans les câbles. Gros comme environ deux mètres de haut, des crocs sans doute acérés, des griffes assez puissantes pour ouvrir des ventres. Kim et Andrew prennent des outils pour forcer la porte de la cellule de Jane et ressortent sans réveiller la créature.

En retrouvant Jane, celle-ci leur explique qu’elle a été branchée à ces machines pour la reprogrammer mais le processus n’avait pas été mené à terme. Ses ravisseurs, dont la DRH, se trouvent pour l’instant en réunion mais ils ne vont certainement pas tarder à revenir. Dans l’espoir de détruire la machine, Jane coupe l’électricité en charcutant quelques câbles avec son couteau, ce qui déclenche une alarme. Les héros se sauvent alors en courant. Alors qu’ils ressortent sur la rue, il y a une énorme explosion souterraine et le bâtiment s’effondre.

Le lendemain, ils apprennent qu’il y aurait prétendument eu une fuite de gaz, ce qui aurait créé une explosion détruisant le saloon. Étrangement, le projet d’autoroute et donc la destruction de l’orphelinat sont totalement annulés.

À faire :
  • Aller à la casse
    Assister au festival culturel de Boulder City
    Les balles de golf
    Examiner les partitions les dossiers, les schémas
    Vérifier que la DRH est bien morte dans l'explosion

Kiwi
Messages : 55
Inscription : 30 juin 2018, 16:09

Re: Tales From The Loop

Message par Kiwi » 18 mars 2021, 23:11

Résumé de la partie en virtuel de Tales From the Loop du 12 mars 2021
This is Halloween! :twisted:


Ce soir, c'est Halloween et les élèves profitent du cours d'art plastique pour finaliser leurs costumes, tout le monde donne des coup de mains. Clovis se déguise en Freddie, revêtant ses plus belles griffes, Mick se maquille comme les artistes du groupe Kiss, Andrew se déguise en joueur de baseball zombie, Kim en fille araignée et Sigurd en Clown de Ça.

Se retrouvant tous déguisé à la sortie des cours, les camarades entendant parler d'une fête foraine décident d'y aller et afin de se payer l'entrée et les manèges, décident de demander des l’argent à leurs parents. La plupart parviennent à récupérer environ 6$ à part Sigurd qui décide d'emprunter 40$ à son oncle (avec de l’intérêt).

Arrivant à la fête foraine, le petit groupe décide qu'il serait trop dommage de gaspiller son argent pour payer l'entrée et à la place décide de faire preuve de discrétion et de ruse pour rentrer. Kim, Andrew et Mick passent discrètement par un trou dans le grillage du coté des artistes tandis que Sigurd et Clovis utilisent les charmes de la star de l'école pour passer.

Le groupe des discrets sont témoins d'une violente dispute entre un scientifique et un forain (surement roumain) à l'entrée d'une caravane. Le forain semble sceptique des "améliorations" du scientifique qui devrait selon ce dernier permettre de ramener du public. Kim, fidèle à sa réputation de kleptomane, se faufile à l'intérieur. Elle découvre alors une chambre en bazar, avec des schémas étranges et inconnus aux murs. Elle met la main sur le journal d'un certain "Thomas Jones" qui serait un ancien scientifique du LOOP viré pour idées trop révolutionnaires. Feuilletant le carnet, Kim se rend compte qu'il semble dérangé, avec des délire de persécution et paranoïa, ainsi que la présence d'un "conseiller". Un nom retient son attention : "Psychomanteïon". Après avoir subtilisé 20$, Kim rejoint ses compagnons et retrouve Sigurd et Clovis. Ils mettent leurs informations en commun.

Après avoir délibéré, ils décident d'aller dans la maison hanté. Sigurd sort alors de sa poche 5 billets pour la tombola trouvés par terre (les prix étant des entrées gratuites pour la maison des horreurs). Les enfants se dirige donc vers le Frankenstein gardant l'entrée et tendent leurs billets gratuits. Le début de la maison hantée est très décevante. Les toiles d'araignées sont en laine et le rendu fait très cheap. Le petit groupe continue à arpenter les couloirs jusqu'à un escalier qui semble descendre à l'infini. Des mains d’intérimaires désemparés leurs attrapent les chevilles pour les effrayer. Sigurd, Kim et Andrew tentent de défoncer les mains. Les deux premiers avec succès mais le joueur de baseball zombis glisse et dévale les escaliers.

Il est relevé par un vieux qui guide les amis jusqu'au Duc des Brumes et ses convives. Ils sont rassemblés autour d'une table chargé de viande très saignante. Les convives ont du sang aux lèvres. Le Duc des Brumes est très intimidant. Il demande ce que les enfants veulent manger, et semble accommodant lorsque les premiers réclament des pepitos. Mais en voyant que tous refusent la viande entre dans une colère noire et menace de les frapper et les manger.

Andrew tente de frapper les convives les plus proche ce qui n'est pas très efficace, aussi peut efficace que contre l'android Anya. Les enfants s'engouffre par la porte et la bloque avec ce qui leur tombe sous la main. Ils se précipitent en haut des escaliers. Les tableaux au murs semblent les suivre des yeux. Tout semble plus réel, les toiles d'araignées ne sont plus en laine. Sigurd (je crois) tente de couper le mur qui saigne beaucoup à la Shining. En déplaçant un tableau, une porte dérobée se dévoile. En la passant le groupe découvre une salle avec des ordinateurs et de l'électronique et un homme semblant prier le vide.

Les enfants parviennent enfin à sortir et tente de demander l'aide du forain. Il refuse de les aider et les enfants aperçoivent un pentacle sur sa main. Le groupe décide alors de mettre de le fuir. Tout le monde sauf Sigurd rentre dans la tente d'une dame Irma, qui après avoir essayé de les arnaquer, leur annonce que le moyen de bannir le démon est de brandir un crucifix en disant son nom et en récitant des paroles saintes. Le groupe se tourne vers Kim qui annonce piteusement avoir laissé le crucifix au bunker.

Heureusement, ils avaient vu le père Mathews un peu plus tôt lors d'une escarmouche avec Clarence (le révérend les avait séparés). Le retrouvant et le convainquant rapidement de les aider, il fournit une bible et un crucifix puis se tourne vers le forain en colère et tente de le calmer.

Retournant dans la salle avec l'homme qui prit, Kim brandit le crucifix, Andrew récite le Notre Père et Mick dit "Psychomenteion". Le scientifique semble soudain recouvrir ses esprits. Il est totalement déboussolé. Il se souvenait être en Bulgarie puis plus rien. Son nom est bien "Thomas Jones".

Après avoir détruit le point de recharge des android, tout le monde rentre chez soit, une barbapapa à la main et le sentiment du devoir accompli, Sigurd pu même rembourser son oncle le soir même.

A faire :
  • Aller à la casse
  • Assister au festival culturel de Boulder City
  • Les balles de golf
  • Aller voir Robocop
  • Examiner les partitions, les schémas
Mireille

Clof
Messages : 21
Inscription : 31 janv. 2020, 08:12

Re: Tales From The Loop

Message par Clof » 23 mars 2021, 20:47

Résumé de la partie en virtuel de Tales From the Loop du 19 mars 2021
Les clones qui sentaient le vieux pet

Quelques jours plus tard, alors que Clovis, Charlie, Kim, Mick et Andrew sont en cours, le professeur d’histoire géo leur demande de monter un exposé (« non, pas sur le IIIe Reich, Clarence ! ») sur le barrage Hoover, qui se trouve à quelques kilomètres de Boulder City, pas loin du Loop, exposé qui doit être présenté le lendemain.

Pendant que la foule de collégiens râle comme d'habitude, Andrew voit passer par la fenêtre le Péteur (à la fois concierge et bibliothécaire, qui a la fâcheuse habitude de se laisser aller). Celui-ci passe en ronchonnant dans la cour. Puis, quelques secondes plus tard, Andrew le voit à nouveau passer, dans le même sens, de la même manière, comme si le temps se répétait.

À la récré, Matthias (la grosse brute du bahut) s’en prend à Gustave, qui est dans la même classe que la bande. Alors que Clovis essaye de prévenir le surveillant (qui ne sert strictement à rien, comme à son habitude), Andrew, dans un réflexe stupide mais humain, lance sa balle de baseball qui atteint la nuque de Matthias. Celui-ci tente d’attaquer Andrew mais Charlie lui balance son soda à la figure, ce qui le fait fuir. Gustave, reconnaissant, partage ses pépitos avec la bande et leur raconte qu’un homme l’a poursuivi la veille. Grand avec une casquette rouge, des allures de Nazgûl, il l’aurait coursé dans l’école, lui filant la frousse de sa vie. Il pense d’ailleurs qu’il devait s’agir du Péteur, connu dans le collège pour tuer des enfants dans la cave (alors qu’il n’y a pas de cave dans le bahut).

Après la récré, c’est le cours d’arts plastiques. Les enfants font un outil pour crocheter les serrures, enfin, surtout Charlie qui est de loin le plus doué en bricolage de la bande. En même temps, le prof d’arts plastiques continue son exposé sur la « merde d’artiste », sujet éminemment intéressant mais inutile lorsqu’il s’agit de résoudre des mystères. Pendant ce temps-là, Gustave part aux toilettes. Mais ne revient pas. Inquiet, Andrew part à sa recherche et trouve de petites tâches de sang sur le sol des toilettes, mais la trace s’arrête à la porte, impossible de savoir par où sont partis la victime (Gustave sans aucun doute) et son agresseur. Mais, en sortant des toilettes, Andrew voit le directeur qui sort de son bureau. Il se dirige donc dans cette direction, espérant trouver des indices.

La cloche sonne la fin des cours et les enfants se retrouvent devant la porte du bureau du directeur. Andrew leur raconte ce qu’il a vu et ils se mettent d’accord pour rentrer dans le bureau lorsque le couloir sera vide. Andrew reste en arrière pour faire le guet alors que Charlie utilise son crochet pour entrer dans le bureau avec le reste de la bande.

À l’intérieur du bureau, ils trouvent une armoire avec un cadenas et un ordinateur avec un mot de passe. Après une petite recherche, ils comprennent que l’année de naissance de sa fille est la combinaison du cadenas et que son diminutif est le mot de passe de l’ordinateur. Ils trouvent ainsi le dossier du Péteur : Jeffrey Allen, gardien et homme à tout faire, embauché en même temps que la bibliothécaire Marie Walker, qui est partie à cause d’une longue maladie. Mais ce qui est étrange, c’est que le Péteur est la personne à avoir remis le certificat médical au directeur. Il aurait ensuite pris sa place de bibliothécaire. Sur sa fiche de paie, les enfants trouvent son adresse, qui visiblement est à Boulder City mais ils ne reconnaissent pas la rue. Ils trouvent également leurs propres dossiers, avec en rouge les noms de Mick et Kim, catalogués comme de la mauvaise graine. Andrew est en orange et pourrait passer au rouge s’il continue à lancer sa balle de baseball n’importe où. Charlie décide de changer les dossiers et le fait avec brio, mettant à tout le monde d’excellents résultats ainsi que des lettres de recommandation pour de grandes universités. Un sourire aux lèvres, il met Clarence dans la liste rouge et rebaptise la nouvelle aile de l’école (qui devait prendre le nom de famille de Clarence) l’aile RoboCop. Dans le bureau, ils trouvent également un plan des bâtiments du collège et voient qu’une cave existe bel et bien et aurait deux entrées : une dans la bibliothèque, l’autre dans un couloir en bas d’un escalier.

Pendant ce temps-là, le directeur revient vers son bureau. Andrew feint un mal de ventre violent, obligeant ainsi le directeur à l’amener à l’infirmerie, non sans peur que ce mal ne lui retombe dessus (à cause d’une sombre histoire de sauce périmée dans les tacos servis à la cantine ce midi). Andrew joue si bien la comédie que l’infirmière lui fait une piqure.

En entendant les cris dans le couloir, la bande comprend qu’il est temps de quitter le bureau, non sans que Mick pique une bonne bouteille de rouge que le directeur gardait au chaud (un Château Phélan Ségur venant de France).

Après les retrouvailles avec Andrew, ils décident de se séparer. Mick et Charlie vont à la bibliothèque pour faire l’exposé sur le barrage Hoover pendant qu’Andrew, Kim et Clovis partent récupérer du matériel pour aller explorer la cave. Mick et Charlie découvrent que l’entrée de la cave se trouve dans la réserve, dont l’accès est interdit. Ils se renfrognent et travaillent donc sur leur exposé en attendant les autres. Pendant ce temps, les autres récupèrent du sel, des lampes torches (de très bonne facture, merci les parents de Kim), des sangles, la batte de baseball du père d’Andrew, de l’eau bénite, un crucifix, la boîte à outils de Sigurd et des billes.

De retour au bahut, les enfants se retrouvent et partent en direction de la deuxième entrée, qui se trouve sous une vitrine en bas d’un escalier. Ils descellent une dalle avec un tournevis et trouvent une échelle descendant dans l’obscurité. Andrew est le premier à descendre dans le noir, dans une large pièce, et voit au bout d’un couloir de la lumière blanche, comme dans un bloc opératoire. Alors que se amis descendent, il se rapproche de la lumière et marche sur un gros sac plastique, qu’il enjambe. La pièce contient un établi, des caisses, des câbles électriques. Au bout du couloir, Andrew voit deux Péteurs, tout à fait identiques, qui bossent sur une table alors que derrière eux, sur un siège, trône un homme ? Une machine ? Quelque chose ou quelqu’un, branché à des câbles. Les Péteurs bricolent des morceaux de corps humains avec des machines, visiblement pour finir la chose sur le siège.

Derrière Andrew, les autres enfants ouvrent le sac et trouvent Gustave, attaché et bâillonné. Ils comprennent alors qu’il y a trois Péteurs (le troisième étant dans la bibliothèque) et que la chose sur le siège est un autre Péteur en cours de montage, qui a l’air bien plus fort que les trois autres clones. Gustave finit par se réveiller et leur dit qu’il a été attrapé par le Péteur dans les toilettes. Kim fouille un peu les caisses et tombe sur le cadavre d’un de ses voisins.

Gustave sort donc par la trappe et s’enfuit. Leur objectif est simple : faire sauter la cave et tout ce qu’il y a dedans. Alors qu’ils pensent remonter pour trouver un moyen de faire exploser la cave, le troisième Péteur arrive par la trappe. Les enfants se cachent comme ils peuvent, Charlie se cachant dans le sac qui contenait Gustave. Le troisième Péteur, ne soupçonnant rien, passe dans la pièce et rejoint ses clones. Les enfants remplissent donc le sac pour cacher la fuite de Gustave et ressortent par la trappe.

Ils commencent par essayer de rentrer dans le labo de sciences mais la porte est verrouillée. Ils se dirigent donc vers la cantine pour trouver des allumettes et tombent nez à nez avec les robots qui s’occupent du ménage et de la cuisine. Charlie parvient à en reprogrammer un le temps de fouiller et ils trouvent une bouteille de vodka et un chiffon, de quoi faire un gros boum sur les installations électriques de la cave. Ils repartent donc vers la trappe.

Kim descend la première et remarque que les trois Péteurs sont absents. Les enfants descendent donc et décident de mettre à exécution leur plan machiavélique : ils renversent la vodka sur des câbles électriques, coupent le courant et sabotent des câbles, pour que, lorsque le courant sera remis, cela produise des étincelles qui mettront le feu à l’alcool. Lorsque le courant est coupé, deux Péteurs arrivent dans la pièce et poursuivent les enfants qui essayent de s’échapper par la trappe. Kim est la seule à avoir du mal à les semer mais est aidée par Andrew qui balance un crucifix à la tête d’un Péteur et par Mick qui lui tend la main pour la tirer hors de danger.

Une fois la trappe refermée au nez et à la barbe des Péteurs, ils balancent la vitrine sur la dalle pour être sûrs qu’ils ne sortiront pas par là. Alors qu’ils s’échappent vers la sortie, une énorme explosion retentit dans les couloirs. Gustave les attend près des vélos et ils s’enfuient sur leurs bécanes. Pour avoir un alibi (et pas que, ils l’ont bien mérité), ils partent enfin voir RoboCop au cinéma.

Ils entendent ensuite parler d’un certain cimetière de trains qu’il faudrait explorer. Mick a également le temps de regarder les fameuses partitions qu’ils gardent au repaire depuis un certain temps. Il leur annonce que la partition n’est pas terminée, que la musique est cacophonique. Ils découvrent également que la bouteille de vin prise par Mick vaut bien dans les 50 $.

Le lendemain, l’école n’est pas fermée. L’explosion serait due à une fuite de gaz à la bibliothèque et que le Péteur serait la seule victime. Étrangement, une plaque de béton a été coulée dans le sous-sol.


À faire :
  • Aller à la casse
  • Assister au festival culturel de Boulder City
  • Les balles de golf
  • Finir les partitions, examiner les schémas
  • Explorer le cimetière de trains

Kiwi
Messages : 55
Inscription : 30 juin 2018, 16:09

Re: Tales From The Loop

Message par Kiwi » 08 avr. 2021, 21:15

Résumé de la partie en virtuel de Tales From the Loop du 3 avril 2021
Cretaceous Park

Noël approche et Kim et Sigurd sont trainés vers un centre commercial de Las Vegas pour faire leur liste au Père-Noël. Ils se dirigent rapidement vers l'animalerie où Kim voit une mygale toute mignonne (qui peut vivre jusqu'à 10 ans :o). Après que Kim ait fait un peu de repérage pour offrir un petit cadeau à tout ses amis, et que Sigurd ait trouvé un lot de 18 porte clefs Las Vegas pour 1$ seulement, les enfants rejoignent la maman de Kimberly sur le parking puis mangent un hot dog (non sans avoir taunté Clarence en passant, ce nazi).

Les enfants rentrent à Boulder, entendant à l'auto radio un certaine Dorothy Green demander un album de country pour son garagiste et que sa maison était entouré d'étranges créatures. Puis la connexion de Dorothy se coupe brutalement. Ils apprennent que des randonneurs de l'extrême se sont perdus dans les Red Mountains. Ils ont aussi aperçu une affiche pour un chien perdu dans les montagnes.

Arrivé à la maison de Kimberly, ils voient un véhicule de police patrouiller dans le coin. Les policiers leurs disent rapidement être à la recherche de malfrats ayant saccagé le jardin d'un voisin. Les deux enfants vont interroger le voisin. Kim remarque la similitude des traces de pas avec sa griffe non fossilisée de raptor. Sigurd et Kim décide d’enquêter n'ayant rien de mieux à faire.

Le groupe s'équipe. Kim récupère un paquet de Pépitos™, un grosse bouteille d'eau et des lampes de poche puis interdit à Sigurd de voler la batterie de voiture de John ou de ses parents puis part bouder et faire ses paquets cadeaux quand il semble déterminé à faire ça. Sigurd finit par voler une batterie dans un magasin de bricolage qu'il monte sur un bâton avec du barbelé emprunté chez John.

Ils se dirigent ensuite, vers le manoir hanté où Kim s'est souvenu avoir entendu des coups de feu et avoir vu des traces de griffes. Après une rapide discussion avec un gardien stagiaire, ils se rendent rapidement compte que ce n'est pas celui de la nuit fatidique de la possession, puis décident de passer par le grillage éventré et suivre les traces de griffes qui les mène vers le Nord. Ils poursuivent leurs chemin au travers d'un petit bois, jusqu'aux Red Mountains et continuent vers le lac où ils voient une maison. Ils reconnaissent l'adresse présente sur l'affiche de chien perdu et décident de frapper à la porte.

Leur réponde une femme, désespérée de ne pas voir revenir son chien. Les traces laissées par celui ci repartent vers les montagnes. Sigurd et Kim arrivent en suivant cette piste, au crépuscule, en vu d'un bâtiment. Aucune lumière à l'horizon. En entendant des "grands" crier de peur face aux choses qui les attaquent, Sigurd décide de courir vers le bâtiment, attirant sur lui l'attention des vélociraptor. Il tombe sur un véritable charnier : les différents randonneurs et journalistes ayant du finir ici, dans le garde manger des bêtes. Les "grands" remercient Kim qui s'était approchée discrètement d'eux et lui donne un fond de bouteille et un briquet. Elle se dirige à son tour vers l'antre des bêtes, se rendant compte au dernier moment de la présence d'un serpent à sonnette en face d'elle. Elle esquive rapidement la morsure de la bestiole qui mord à sa place le raptor qui la suivait silencieusement. Elle se précipite à l'intérieur du bâtiment alors que le deuxième saute sur son compère à terre pour l'achever et le manger.

Elle trouve une carte de presse d'un journaliste ainsi qu'une grosse caméra avec des VHS qu'elle met rapidement dans son sac avec la carte de presse. Elle parvient à trouver une plus grosse bouteille d'alcool non étiquetée dans un placard pendant que sigurd inspecte l'étage. Entendant le dinosaure s'approcher, la paire décide de partir par le toit, lançant avec brio le cocktail molotov sur la bestiole, puis utilisant la corde que Sigurd avait trouvé pour descendre. Kim se précipite sur la porte pour la bloquer avant de laisser la place à Sigurd pour chercher de quoi la verrouiller. Un énorme verrou plus tard et le groupe recommence à suivre les traces, laissant derrière eux les corps de deux vélociraptors.

Ils arrivent en vu d'une battisse. Après s'être fait menacer par une charmante dame du nom de Dorothy, ils rentrent tous chez elle. Dorothy est une éleveuse de chien, qui tient un petit siège à la Waco. Elle leur offre des cookies, leurs dit que tout ses problèmes (dont de téléphone et de radio) semblent avoir commencé lorsque sa voisine a emménagée au ranch d'à coté. Les enfants profitent des gateaux gratuits et d'une bonne nuit de sommeil puis partent avec la voiture gracieusement prêtée par Dorothy.

Sigurd conduit la voiture en direction du ranch de la scientifique dont j'ai oublié le nom. En entendant des bruits de pas lourds, le duo se cache aussi bien qu'on le puisse sous les sièges. Heureusement il s'agit seulement d'un tricératops. Ils poursuivent leur chemin, arrivant dans ce qui semble être une cour au milieu de trois bâtiments. Celui de droite est une grange éventrée et ils aperçoivent quelque mouvement dans celui d'en face. En entendant des bruits de pas s'approcher, ils décident de recommencer à faire les morts. Malheureusement il s'agit d'un ENNNNNNNNNNNOOOORME T-REX et non plus d'un simple tricératops et celui ci commence a croquer des morceaux de la voiture. Sigurd réfléchi et agi rapidement en bloquant la pédale d’accélération pour envoyer le véhicule s'encastrer dans le mur du bâtiment habité tandis que les deux compères se réfugient dans la grange.

Dans celle ci se trouve une étrange machine, comme un portail vers une zone tropical reliée à une sorte de piano. Sigurd reconnait la machine comme étant celle des schémas étranges, et Kim se souvient de sa discussion avec Mick au sujet de la partition trouvé dans le laboratoire secret. Mais les partitions trouvées là bas étaient incomplètes. Se rendant compte que le tyrannosaure est désormais loin, il est décidé d'explorer le bâtiment habité.

Là bas, ils voient une sorte d'homme en ciré jaune. Après s'être fait prendre à essayer de chaparder les partitions, Sigurd et Kim commencent à discuter avec Isaac. Celui ci leurs annonce être au service de la scientifique dont j'ai oublié le nom et semble assez innocent et ignorant. Il a soif d'apprendre et écoute attentivement quand on essaie de lui expliquer des concepts comme la peur ou la mort. Il s'occupe très bien de Goldie, le chien. Il les laisse prendre ce qu'ils veulent et offre de distraire le Trex. Kimberly en profite pour appeler Lenny Kravitz et prendre les partitions.

Ils retournent vers la machine où Sigurd vérifie les câbles tandis que Kim s'engouffre dans le portail afin de retrouver la scientifique dont j'ai oublié le nom. Entendant des gémissements indistincts venant d'une cabane où un ptérodactyle avait installé son nid. Kim trouve une scientifique affaiblie et délirante mais en vie, et après une rapide discussion se retrouve convaincue que la scientifique est juste un peu nœud-nœud et ne se rendait pas compte du danger. Elles retournent dans les années 80 alors que le T rex semble se rediriger vers les bâtiments et que Lenny saute en parachute de son jet privé. Kim lui explique rapidement la situation et le presse pour qu'il ferme le portail. Puis tout le monde, sauf Lenny, prend la voiture de la scientifique. On ramène Goldie à ses propriétaire contre la récompense de 50$, on dépose la scientifique à l’hôpital puis Isaac, Sigurd et Kim retournent au bunker.

A faire :
  • Faire lire des encyclopédie à Isaac et lui demander ce qu'il veut apprendre pour emprunter des bouquins à la bibliothèque.
  • Aller voir Lenny en coulisse lors de son prochain show à Las Vegas
  • Examiner les VHS et décider quoi en faire : Les vendre ? Les ramener chez les patrons du journaliste ?
  • Le cimetière de train
  • La casse
  • Assister au festival de Boulder City
  • Les balles de golf
  • La distribution des cadeaux
Mireille

Avatar de l’utilisateur
Marymacleod
Messages : 8
Inscription : 12 déc. 2020, 22:56
Localisation : Caen

Re: Tales From The Loop

Message par Marymacleod » 10 avr. 2021, 19:08

Résumé de la partie en virtuel de Tales From the Loop du 9 avril 2021
Le lavage de cerveau de l’APE (ou la fois où les enfants ont sauvé l’Amérique)


A l’école
Notre nouvelle aventure commence devant l’école où Jessie, le rebelle de la bande arrive en skate et fait ses plus plates excuses auprès du groupe à cause d’une sombre histoire de malabars. Pendant ce temps-là, en face du garage à vélo, Billy-les-bons-tuyaux mange des... pépitos. Il nous apprend qu’il y a un test de maths aujourd’hui et nous propose de trouver un bon élève afin de lui soutirer les réponses du contrôle. C’est là que nous apercevons la bande de Matthias s’en prendre à un groupe d’intellos apeurés.

Prenant son courage à deux mains, Jessie alpague Matthias et… accidentellement lâche son skate en pleine poire d’un des intellos. A ce moment-là, les autres geeks décident de se carapater mais l’un d’entre eux (peut-être plus brave ou plus inconscient que ses amis) tente de baisser le froc de Matthias mais se rate complètement. C’est avec agilité qu’Andrew lance sa balle de baseball en plein la tronche de Matthias et que Mick en profite pour lui baisser le pantalon qui laisse entrevoir un caleçon avec des petits cœurs.

Impressionné, Billy nous passe un pépito chacun et nous échange la VHS de Christine contre 1$ et une balle de golf. Par la suite nous apprenons que l’intello que nous avons sauvé se prénomme Dan et après avoir été rassuré, il nous montre la page a apprendre par coeur pour le contrôle mais malheureusement il est trop tard et après avoir tenté d’en faire une antisèche, il est déjà l’heure d’aller en cours de maths.

Madame Black nous laisse entrer légèrement en retard puis le cours semble se passer normalement mais vers la fin du cours, elle nous annonce un contrôle surprise. Mick, aidé de ses camarades, suggère de faire chanter la classe une chanson sur les maths. Mme Black finit par convenir de reporter le test au cours prochain.

Le repas le midi se passe sans histoire et Kim en profite pour voler une autre salière. En fin d’après-midi, les enfants ont éducation civique et une intervenante apparaît. Il s’agit de Janet Thompson, une membre de l’APE (association des parents d’élèves). Cette femme mielleuse et souriante qui sent la violette, nous parle du festival culturel de Boulder City qui a lieu le lendemain. Elle montre à la classe une vidéo au ton saccharin qui parle des mœurs de la ville et de la dangerosité des films et des jeux vidéo (et ne parlons pas des jeux de rôle !).

Après les cours

A la fin du cours, les enfants décident de sécher l’étude et de regarder Christine de John Carpenter chez Jessie. Ils font un petit détour au repère. Andrew se cache dans un buisson et pendant qu’il attend ses copains se fait pisser dessus par un chien qui lui renifle les fesses. Pendant ce temps, Jessie et Mick font diversion avec la mère de Kim quant au même moment cette dernière entre furtivement à la maison chourrer un paquet de pépitos. Après 45 minutes à manger des cookies aux épinards dégueulasses et à feuilleter des albums photos de Kim de quand elle était bébé, Jessie et Mick parviennent à retrouver leurs camarades, dont Andrew avec un nouveau pantalon.

Nous arrivons donc chez Jessie, dans un mobile home en mauvais état, alors que ses parents sont de sortie. Tandis que le film commence, les enfants mangent du popcorn et Jessie tente d’impressionner ses camarades en crachant la fumée de sa cigarette. Puis quelqu’un frappe à la porte. Il s’agit de deux jeunes gens au sourire figé qui font de la publicité pour l’APE. Kim leur balance une des salières à la tronche, pensant que ce sont peut-être des reptiliens. Effrayés, ils partent en laissant derrière eux un prospectus. Il s’agit d’un appel à manifester contre le vidéoclub de la ville afin de le fermer. Les enfants finissent de regarder le film et décident qu’il est temps d’aller à l’église récupérer de l’eau bénite au cas où il faudrait se battre contre des démons/vampires.

La nuit

Sur le chemin de l’église, nous entendons un moteur retentir et nous sentons les phares d’une voiture s’allumer derrière nous. Le trottoir ne protégeant pas beaucoup, nous décidons de courir quand une voiture ressemblant à s’y méprendre à une Plymouth Fury des années 50 nous fonce dessus et manque de nous écraser. C’est en escaladant le mur du cimetière que nous parvenons à lui échapper.

Arrivés à l’église, nous nous apercevons que le lieu n’a pas été entretenu depuis plusieurs jours. La porte est déverrouillée, les fleurs sont fanées et Mick trouve une page de journal où il est écrit « C’EST LA FAUTE DU GRAVITON DU LOOP » qui a été recopié des centaines de fois sur d’autres pages au sol. Après avoir récolté de l’eau bénite dans de vieilles bouteilles de coca, les enfants décident d’aller voir le père Matthew chez lui mais ne trouvent pas âme qui vive. Il y a de nombreux détritus au sol, des caisses de TNT vides et nous en concluons que le prêtre est devenu fou et qu’il s’apprête à faire un attentat au réacteur N°2 du Loop près du grillage Sud-Ouest.

De retour au repère, les enfants s’arment de ce qu’ils trouvent : des lampes torches, un couteau suisse, une bible, du sel, de l’eau bénite. C’est là que nous apercevons que notre ami Isaac le robot communique par radio CB avec un routier répondant au doux nom de Grand Touffu. Il nous propose de nous déposer avec son truck flamboyant au Sud-Ouest du Loop. En route, il écoute sur son poste cassette le 5ème volume des Misérables puis se lance dans une grande conversation philosophique digne d’un étudiant bourré.

Arrivants sur place, nous apercevons des traces de pneus et une Plymouth Fury garée pas loin. Pendant ce temps-là, Grand Touffu s’en va poursuivi par une jeep remplie de militaires. A la voiture, Mick vole les clés sur le contact pendant que Jessie met la pince monseigneur dans son sac banane. Puis c’est le chaos total. Les enfants se font tirer dessus ! Ils doivent alors courir vers la tour tout en évitant les balles. Arrivés dans le bâtiment, il n’y a plus aucun bruit. Nous retrouvons alors Père Matthew en train de poser des bâtons de dynamite tout autour de la machine. Il nous explique que le Loop est une installation du démon et à l’origine de la mort de ses enfants. Andrew se laisse convaincre qu’il faut aider le prêtre mais Mick se met alors à chanter tel un enfant de chœur afin de redonner foi au prêtre. Le père Matthew finit par écouter les enfants et nous avoue que la TNT achetée au Mexique n’allait sûrement pas exploser. Il nous donne à chacun un bâton en souvenir et nous ramène au repère. Jessie déballe sa chauffeuse pour que les trois garçons dorment au chaud tandis que Kim se faufile discrètement dans sa chambre.

Le matin

Au petit matin, toute la ville semble avoir changé. Les parents de Kim lui font des pancakes délicieux, les voisins tondent la pelouse dans la joie et la bonne humeur et les automobilistes conduisent à la vitesse réglementée. Le père de Jessie répare le carreau brisé du mobile home et semble avoir arrêté l’alcool, la mère de Mick a aseptisé la chambre de son fils et chez Billy, ses parents sont en train de déchirer tous ses comics de collection.

Les enfants décident de rendre visite à Janet Thompson mais sur leur chemin, ils découvrent avec effroi une foule en colère devant le vidéoclub. Ils apprennent de Marianne (la coiffeuse) qu’Helen Wood, la gérante du vidéoclub, a pu s’enfuir. C’est alors que la foule se déchaîne et saccage le magasin de locations de vidéos. Dans un effort désespéré, Andrew, monté sur les épaules de Mick, lance de l’eau bénite sur Janet Thompson mais sans succès. Les enfants en profitent donc pour fouiller chez Janet tandis qu’elle est occupée et y dénichent l’adresse de l’APE qui se trouve… à l’école !

Arrivés à l’école, les enfants escaladent la grille et passent par une fenêtre laissée ouverte. Ils remarquent une salle de classe dans laquelle se trouvent des chaises avec des sangles, un poste de télé, une montagne de VHS, un ordinateur et une fenêtre brisée. Les enfants devinent grâce aux traces de lutte qu’une personne a pu s’échapper et sauter par la fenêtre. En interrogeant l’ordinateur, l’IA implanté dessus nous révèle que son programme existe afin de laver le cerveau de n’importe quel adulte qui regarde le film dans le but de rendre le monde meilleur. Il ajoute qu’il ne peut être détruit, qu’il est déjà trop tard car tous les Etats-Unis seront les prochains à subir un lavage de cerveau. Les enfants finissent par démolir l’ordinateur et toutes les VHS avant de remarquer qu’il en manque une.

C’est en sortant de l’école que nous croisons Bryan, l’assistant/e de la coiffeuse qui court en talons aiguilles pourchassé/e par une foule en colère transphobe. Iel nous prend avec lui/elle en voiture, dans un vieux tacot jusqu’à la station de pompage, une sorte de refuge pour tous les indésirables qui ont échappé au visionnage de la VHS. Les enfants se retrouvent dans un hangar sombre rempli de clodos. On y retrouve Helen qui a été sacrément amochée et qui nous révèle que la dernière VHS va être projetée cet après-midi au festival culturel de la ville et diffusé sur le câble. Kim lâche un pépito sur les clodos qui se jettent dessus et se bouffent entre eux. Les enfants empruntent la voiture de Bryan, renversent un ou deux clodos en faisant leur demi-tour et finissent par repartir vers le festival.

L’après-midi

Arrivés au festival, les enfants tentent de soigner leur look tant bien que mal et simuler un grand sourire. Sur leur chemin vers la régie, ils croisent leur professeur de techno qui leur rappelle qu’ils doivent présenter leur projet après la projection du film. Plus tard, Kim et Mick montent le guet et font diversion avec les parents de Kim tandis que Jessie et Andrew se faufilent dans la régie afin de changer la VHS. C’est avec beaucoup de rapidité et de furtivité que les deux garçons renversent simultanément le gobelet du régisseur et échangent la VHS avec celle de Christine. Andrew finit par sauter sur la maudite cassette tandis que Jessie brule les bandes avec son zippo.

La projection a bien lieu mais au lieu du film attendu par tous, Christine apparaît sur les écrans et soudain tous les adultes reviennent à eux. Les enfants quant à eux, doivent bricoler un programme de dernière minute d’après les notes gribouillées par Charlie et arrivent à gagner le premier prix du concours qui semble être des applaudissements (mais pas d'argent).

C’est alors qu’on apprend que le groupe Les Saucisses fumantes ne peut plus jouer le concert du festival mais sont remplacés par Les Dynamite Kidz formés de : Mick, Jessie, Andrew et Kim qui improvisent un concert endiablé. Avant de retrouver leurs parents redevenus normaux, les enfants décident de faire un tour en voiture au MacDo avec Isaac afin de l’instruire. Ils laissent un bâton de dynamite en pourboire au drive-in avant de retrouver Bryan.

Enfin, avec leur argent récolté ces derniers épisodes, les enfants s’achètent des talkie walkies et Jessie laisse au repère son zippo ainsi que la pince monseigneur chourré au prêtre.

A faire :
• Emprunter un film gratos à Helen Wood (elle nous doit bien ça)
• Aller voir Lenny en coulisse lors de son prochain show à Las Vegas
• Examiner les VHS et décider quoi en faire : Les vendre ? Les ramener chez les patrons du journaliste ?
• Le cimetière de train
• La casse

En bonus, je vous laisse la Compil’ de Mick en cassette audio :
Image

https://youtube.com/playlist?list=PLmb- ... -gLO3xnlF
"La patience est un plat qui se mange sans sauce" - Perceval

Marie

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité