Les Prairies Ultraviolettes

Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 1564
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par Whidou » 28 avr. 2021, 22:04

Gwenaelle a écrit : 28 avr. 2021, 20:51 Je viens de lire les résumés pour me tenir à jour... Hmmm, ça va demander une seconde lecture 😂
Quel joli bazar !
Attend de voir le suivant, il y a des nano-inuits, un ours venu du futur, des robots explosifs, des protées à la mode, un terrible seigneur du chaos, un oracle qui en sait trop et… un Jean-Pedro courageux ? C'est possible ça ? :p
Clément
Der Kommissar

Avatar de l’utilisateur
l_hybrideur
Messages : 306
Inscription : 26 sept. 2018, 13:03
Localisation : Caen

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par l_hybrideur » 29 avr. 2021, 15:39

Hassan Cehef : "Si, c'est Possible !"
Image

Rodolphe

Avatar de l’utilisateur
Madame Lemoine
Messages : 41
Inscription : 26 nov. 2018, 18:27

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par Madame Lemoine » 01 mai 2021, 18:37

Nos deux compères, Barrito et Jean- Pedrovitch reviennent de la surface et sont surpris de découvrir que leurs 3 ami•es avec leurs corps échangés.
Iels décident d'aller fouiller les cadavres que nous avions vu précédemment. Sur le chemin JP et Papritzio prennent 3 griffes métalliques de Tyranoeil chacun.
Nous passons le pont. Papritzio décide de descente en rappel du pont et ramasse 2 citrouilles noires. Il remonte à temps en attendant un bruit d'eau. Toujours trop curieux, il va voir un couloir et il aperçoit une ombre d'Ours qui vient vers lui. Nous sommes repérés.
L'Ours parle le vert, et habillé d'un costard avec un pistolet. Il cherche un Dr. Zabon, un robot déguisé en humain (Nous ignorons ce qu'es un robot). Il semble venir du futur et veut choper le mec pour l'empêcher de faire un paradoxe.

Puisque nous ne sommes que deux à parler le vert ( Hester et Papritzio) Il se met à parler en Arcencelien "antique, c'est à dire notre langue. Lui aussi veut mettre la main sur le bâton de Nul. Face à nos questions insistantes sur le futur, il prononce ces paroles étranes : "croix de bois, croix de fer, par Galavar, je ne dirais plus rien sur le futur."

Nous partons en direction du château, puisque que notre hypothèse est que le prince compte se marier avec un prince ou une princesse des profondeurs.
En échange de notre aide, le Dr. Ephraïm Thontorius ( l'ours) nous propose d'essayer de nous rendre nos corps en nous infiltrant dans une université du turfu.
Nous suivons les fanions durant 600 mètres avant d'entendre des bruits de pas et de tambours. Nous allons voir. Nous voyons des torches vers immense salle avec une grande étendue d'eau. Deux hommes se battent avec deux grandes lances. Ils ont la peau grise et des oreilles elfiques. Une dizaine de personnes regardent respectueusement. Sur la berge un bateau est accosté, plein de couleurs. Dans la foule, nous remarquons que l'une des femmes est richement vêtue, mais nul trace de notre prince lézard. Hester et Galavar s'approchent et aussitôt la population se tourne vers eux, menaçante, nous incitants à partir rapidement.

Nous faisons demi-tour.

Sur le chemin, Papritzio ( oui encore lui, décidément !) fouille dans un tas de détritus. Il trouve une sorte de carton qui a prit l'eau. Ça sent le caramel. Aussitôt Six cannelés en surgissent ( ce sont des micro-puddings) et crachent de l'acide sur la dague de Galava. Ephraïm explique que ce sont des descendants du méga pudding et que nous devons fuir immédiatement, ce que nous faisons. Nous retournons aux cadavres, ceux que les punaises géantes dévoraient il ya quelques heures (ou jours, je ne sais plus, nous avons un peu perdu la notion du temps). L'un des morts à une main en argent que Papritzio le voleur de tombe, prend. Galavar, lui, prend une dague "main gauche" puisque la sienne à fondue.

Finalement, notre hypothèse du mariage semble tomber à l'eau. Nous devons nous rendre à l'évidence : le prince est bien partit combattre le seigneur du chaos et c'est là-bas que nous nous rendre à présent. Plusieurs voies pour nous y rendre s'offrent à nous. Dans le 1er couloir, on entends des incantations impies. Dans le 2ème, on sent un petit vent et le grondement d'une rivière. C'est ce chemin que nous empruntons. On y trouve un trou parlant. Voilà ce qu'il nous dit :

"Bonjour, je suis l'Oracle, pourquoi venez vous me consulter ? Du bâton de nul je ne dirais que ceci, suivez les mouches. Le seigneur du chaos est Shaggath- kAAaaaaaaaaaaaaaaaaa et Le prince est au bout du bâton. Les mouches sont à droite, 1er couloirs."

Comme offrande, Papritzio lui donne ses deux citrouilles.

Pour emprunter le chemin indiqué par l'oracle nous devons passer au dessus du vide. Jp ( bien évidemment) ne veut pas passer en premier; c'est Hester qui s'y colle. Elle passe sans problème et attache la corde solidement pour permettre aux autres de la suivre.
Le couloir se sépare en deux. A gauche, on aperçoit une lumière au bout du tunnel et à droite on entends des chuchotements de toutes petites voix.

Nous allons à gauche. C'est une vaste salle recouverte de neige et un vent glacial nous pétrifies les os. Dans le brouillard il nous semble apercevoir la silhouette d'une femme richement vêtue. À ses pieds, gît le prince, qui semble mort. Papritzio s'approche et croise le regard de la femme, qui semble exercer une attraction étrange. Lui et Galavar tirent le corps du prince d'où grouille des asticots. En poussant le corps, Galavar remarque un tunnel, de la circonférence d'un bâton. Soudain, deux grosses mouches à têtes humaines surgissent de derrière le pilier et essayent de récupérer le corps. À force de signes des mains , Papritzio et les mouches arrivent à se faire comprendre : il récupère les fringues du prince, pendant qu'une mouche commence à pondre dans le corps , puis berce une larve. Jp envoie son chien dans le trou qui disparaît en poussant des petits cris de peur. Vite, JP fonce sauver son chien dans le couleur de droite, salle des Nano-Inuits. Le reste du groupe le suis.

Le village des Nano-Inuits se compose de maisons miniatures. La population a érigée le bâton de Nul comme totem et sont entrain de ligoter le chien de Jp. Nous sommes pour eux des géants et nous devons faire très attention lorsque nous nous déplaçons pour ne pas en écraser un.
Galavar prend un inuit près de lui, à son oreille, pour communiquer avec.
C'est un peuple qui a été miniaturisé, il ya très longtemps. Les oracles du village ont prédit qu'avec le bâton ils pourraient récupérer leur taille. Le Dr. Veut laisser le bâton ici et monter la garde pour piéger Zabon. Il commence à faire un décompte de 90 secondes , annonçant l'arrivée de Zabon.

De son côté, Papritzio, en fouillant les fringues du prince , trouve une bague en forme de crâne avec un bouton, un kit de scalpel, une fausse moustache, et un chapeau mou noir avec des ailes de chauve-souris.

Zabon est à peine arrivé que JP tire sur lui. Il rate Zabon et ses deux robots de gardes.
Le Dr. Zabon dit qu'il a besoin du bâton pour sauver la réalité. Ephraïm tire sur Zabon, les robots tirent sur Ephraïm mais ratent et détruisent une partie de la cité des Nano-inuits. Galavar tire sur un des robots qui expose. Tout le monde se met à terre : Jp écrase le bâton de son corps, Papritzio tombe sur JP, Barito s'allonge par terre et Hester et Galavar tentent de protéger un max de Nano-Inuits. Au contact du bâton, le pistolet de Jp s'éteint et le lâche homme se sent envahi d'une envie de détruire tout ce qui est du chaos. Les Inuits attachent JP façon Gulliver.

Zabon met en joue Galavar et Galavar et Ephraïm mettent en joue Zabon.

L'homme robot répète qu'il a besoin du bâton pour sauver l'humanité. Ephraïm dit que c'est faux, qu'il veut créer une révolution où les robots renversent les humains. Zabon nous explique que le roi va nous trahir et nous tuer pour récupérer le bâton. Il prétend qu'il veut empêcher une dictature dans notre époque et sauver l'humanité dans la sienne. On apprend que les deux larrons étaient ensemble et se sont séparés en très mauvais termes. Après une discussion menée par Galavar - en fin psychologue - ils se réconcilient et décident d'un commun accord d'essayer de nous tuer puisque nous avons en savons trop sur le futur.

À ce moment là une explosion produite par le deuxième androïde nous cloue au sol de nouveau.Les deux amants s'enfuient en nous laissant la vie sauve.

Nous repartons devant le l'Oracle qui nous indique la route de Shaggatkaa.

JP - habituellement d'une grande couardise- hurle "Sus au chaos" et part en avant, sans nous, comme possédé. Il éborgne l'Oracle au passage, croyant qu'il s'agit du chaos et réalise trop tard son erreur et repart en courant. Nous le talonnons de près. Il voit un lac souterrain avec un scolopendre à moustache géant cancéreux au milieu. Il fonce, tête baissée, dans le tas des adorateurs de la créature. Dès que le bâton touche une cible, celle-ci se pétrifie. Il fonce toujours, saute de la falaise en hurlant et frappe le démon. Le monstre est salement amoché mais il riposte. JP est transpercé et ses entrailles se dispersent. N'étant plus sous l'influence du bâton, JP reprend son caractère ordinaire et fait semblant d'être mort en espérant que ses camarades le sauve.

Galavar, Papritzio et Hester arrivent dans la salle et découvre le scène d'horreur.
Prise de courage et malgré son corps de faible , Hester fonce dans le tas, saute sur les têtes de la foule et se jette sur la bâton. Elle tente de frapper le monstre mais échoue, à bout de force. Il l'a frappe et elle s'étale sur le sable. Galavar prend sa suite et frappe à son tour. Enfin, le monstre s'effondre, vaincu. Les adorateurs commencent à se battre entre eux pour savoir qui sera élu nouveau dieu du chao et se désintéressent de nous.

Papritzio arrive à stabiliser JP.

Depuis la plage, nous repérons un petit couloir, que nous prenons. Au bout de celui-ci, nous trouvons une salle en forme de coquille d'escargot. A travers une sorte de membrane, se trouve un ruisseau. Adossé à cette même membrane , il y a un squelette humain avec une bague au doigt. La bague est gravée : "Élise et Heni de parjour".

Papritzio s'engouffre dans un boyau étroit et entend des crapauds (?) discuter de négociations avec des champions. Il redescend nous faire un rapport puis nous le suivons à la rencontre des crapauds. Lorsqu'il débouche de ce petit tunnel, Papritzio éclaire des créatures blanches en forme de salamandres de 2 mètres. Elles sont persuadées que nous sommes ici pour les habiller pour leurs rencontres ave les "Noueux". Elles ne savent pas différencier les couleurs et nous demandent de choisir les vêtements. ( robe pourpre; couronne bleu nuit, chausses et ceinture brune ).Elles négocient des territoires avec les noueux de chaises. Nous apprenons que nous sommes sur le territoire de la sorcière cryptique.

Les salamandres nous indiquent plusieurs chemins à prendre : la direction des abeilles atomiques ( Si elles piquent nous sommes atomisés) ou le tourbillon écarlate mais c'est la mort assurée.
Nous sommes peu tenté par l'un ou l'autre de ces chemins et nous faisons demi-tour.
En repartant vers la salle avec les adorateurs du chaos, nous découvrons qu'un morceau du plafond s'est effondré et qu'une grosse tumeur bouche le passage.
Elisa, secrétaire.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité