Les Prairies Ultraviolettes

Avatar de l’utilisateur
gotha
Messages : 131
Inscription : 07 févr. 2017, 14:59

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par gotha » 11 févr. 2021, 18:44

en 1984, je croyais tout ce qu'on me disait !
Ouaip.
(C'est Gautier)

Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 1546
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par Whidou » 12 févr. 2021, 17:17

Image
Carte des environs de la Citadelle

Image
Carte de la Citadelle de Porcelaine

Image
Carte d'un cratère, au dos de la carte de la Citadelle

Image
Citadelle de Porcelaine

Image
Princes de Porcelaine

Image
Syruss Sensible
Clément
Der Kommissar

Avatar de l’utilisateur
Madame Lemoine
Messages : 39
Inscription : 26 nov. 2018, 18:27

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par Madame Lemoine » 13 févr. 2021, 18:38

Journal de bord

Il ne reste plus qu'une semaine de route avant d'atteindre la citadelle. L'air est lourd et chargé de poussière. Au loin, Barrito aperçoit plusieurs créatures qui se meuvent furtivement et qui ressemblent à de gros rats rouges. Pour notre guide Boregart, il s'agit de rats de poussières, des animaux herbivores et inoffensifs.
Pendant que Paprizio détourne l'attention du Baron en lui proposant un verre, Galavar méfiant, fait s'arrêter la caravane et décide, armé, de s'approcher des créatures. À son approche, les bêtes fuient dans leurs terriers, ne laissant derrière elles que des melons des sables à moitiés consommés. L'homme à tête de chien en ramasse un encore intact et l'offre à Boregart.

Paprizio reçoit en cadeau une machette Elizabeth III et la caravane repart.

Nous arrivons enfin à la cité. Pour se faire pardonner du détour à la vallée au rayon, Boregard nous offre une carte de la cité de porcelaine et du cratère aux tessons. Nous lui promettons de dire à qui veut l'entendre que c'est un bon guide. Notre chemin se sépare ici.

Kharlo nous explique que nous ne pouvons pénétrer dans la citadelle pour le moment, celle-ci étant protéger par un cercle de statues qui nous annihilerait si nous le franchissions sans autorisation. Nous devons nous rendre d'abord à l'Auberge " La vie brûle plus vite ici" pour y trouver l'informateur de Kharlo et pour nous reposer.

Le hasard fait que l'auberge en question est tenu par un certain Syruss Sensible, ami de longue date de notre cher Baron "Billy" Markovah. Il nous offre une place dans un espace VIP ainsi qu'une bonne bière fraîche. tourne vers la citadelle et les princes de porcelaine.
La cité est un haut lieu politique et commercial. Un duopole entre les princes et les satrapes crée des tensions.

Non-loin de l'Auberge se retrouve La maison noire, un lieu de fantasmes inavouables ( Nous apprendrons plus tard que lorsque l'un des corps des princes se fait trop vieux ou qu'ils souhaitent s'en débarrasser, c'est là-bas qu'on l'envoie pour subir les pires sévices et tortures.).

Evidemment, le Baron ne peut s'empêcher de questionner son ami sur la présence du terrifiant Cybergorgosorus qu'il rêve de chasser. Il semblerait que l'on puisse le trouver à l'ouest de la cité. Attention cependant, les rumeurs racontent qu'il peut atteindre 20 mètres d'envergure.

De fils en aiguille, nous venons à parler de notre rencontre avec des nano-méduses. L'effroi s'appart alors de nos cœurs. Ces créatures lâchent des spores qui transforment tous ce qu'ils touchent en machines. Or, toute la caravane a été contaminé et nous risquons la mort.
Ce qui tombe drôlement bien c'est que M.Sensible a tout l'équipement nécessaire pour nous soigner. Quelques petits électrochocs devront faire l'affaire pour retrouver une santé de fer. Tout à un prix bien sûr : le cœur du Cybergorgosorus devrait faire l'affaire et si ce n'est pas possible , 70 cashs par tête.

Le prix est exorbitant et Kharlo préfère en discuter avec son contact.

Galavar part s'installer à la table d'autre hommes à tête de chien. Ce sont des punks qui se rendent au Capsicom, un festival du piment. Il échange un sac de pilules ramené du rayon rose contre une carte satellite des alentours et un pistolet six coups avec 24 balles.
De son côté, Papritzo vend trois sacs de pilules contre trois sacs de soie à 3 mamies badass qui viennent du cratère aux tessons.

Bien évidemment, ni Galava ni Papritzo ne savent ce que sont ces mystérieuses pilules; Ce pourquoi Sulmar s'empresse d'en tester quelques unes avant qu'elles ne soient dilapidées. Son cobaye, une mule de la caravane, meurt immédiatement après les avoir ingéré.
Retour à l'auberge.

Kharlo a négocié que nous soyons soigné lors que notre passage vers la citadelle. Galavar en profite pour lui annoncer qu'il ne fera pas le chemin retour.

Le Capitaine Jean-Pedrovitch essaye, une fois de plus, de refourguer ses œufs de scolopendres. Il trouve de bonnes clients, les 3 grands-mères rencontrées plus tôt par Galavar, qui lui donnent rendez-vous au couché du soleil. Il échange son sac contre un rouleau de soie écarlate.

Le lendemain matin, la caravane se rend enfin à la cité, guidé par Milio, un ivrogne qui travaille pour Le Prince Triomphe six Corps. La troupe arrive devant le champs de force. Sulmar, prit de remord pour avoir tuer la mule, la fait traverser. Sans surprise, la bête ne revient pas à la vie. Cependant, elle est décontaminée.

Bien que ne faisant pas parti de l'accord, aussitôt que le Baron et ses acolytes franchissent le portail pour être soigner , ils s'enfuient vers la cité.

Sur le trajet vers la villa du Prince, Papriztio, s'étant entiché de la belle Négociante Mélisande, lui fait la cour ( plus ou moins lourdement) .
Kharlo, Mélisandre, Galavar et Papriztio rentrent dans la villa pour lancer les négociations pendant que le reste de la caravane et des gardes restent à l'extérieur.


Dans la villa.

Le Prince Triomphe Six Corps accueille avec des amuses-bouches nos camarades. Les négociations commencent.

Alors que Mélisandre mène les négociations, un des corps de Triomphe s'approche de Papriztio et l'emmène dans un couloir pour discuter. S'ensuit un quiproquo dès plus déplaisant. En effet Triomphe est persuadé ( et Papriztio ne le détrompe pas) que notre ami est le " véritable négociant". De quoi ? De Mélisandre. En effet, le vrai sujet de cette négation est l'acquisition du corps de la jeune femme. Très maladroitement, Papriztio essaye de glaner des informations sur cette transaction puis négocie une semaine de délais afin d'obtenir le consentement de la Négociante ( en réalité, il essaye de gagner du temps pour la sauver).

Un autre corps du Prince part fumé à l'extérieur avec Galavar.

Dans la pièce principale , les négociations s'interrompent à la surprise de Mélisandre et Kharlo. Le prince souhaite que la négociante et Papriztio restent toute la semaine dans sa villa.
Galavar fait discrètement cracher le morceau à Papriztio et lui fait promettre de les retrouver ce soir à l'auberge. Ce qu'ils ne savent pas encore c'est que le Prince lui refusera toute sortie.

La caravane repart donc, sans Mélisandre et Papriztio.

Pendant ce temps, le baron interroge les gens autour de lui pour trouver les princes et acheter des cyber méchas afin d'affronter le cybergorgosorus .

Le Capitaine Jean-Pedrovitch tente de négocier un mécha avec le Prince Victoire 20-corps qui réclame dix esclaves en échange. Pour le Baron se n'est pas un problème et il décide de partir à la chasse aux esclaves. Le Capitaine sent le vent tourner et reconsidère ses relations avec le Baron. La chasse à l'homme ne semble pas être son truc.

Contre son rouleau de soie écarlate, le Capitaine obtient un pistolet automatique avec un motif de lune gravé sur la crosse.

Dans la villa, Papriztio, entre deux tentatives de dragues foireuses, avoue tout à Mélisandre sur les raisons de leur séjour ici .
Elisa, secrétaire.

Avatar de l’utilisateur
l_hybrideur
Messages : 298
Inscription : 26 sept. 2018, 13:03
Localisation : Caen

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par l_hybrideur » 13 févr. 2021, 23:31

Madame Lemoine a écrit :en réalité, il essaye de gagner du temps pour la sauver
Ou pas. Il se laisse une semaine pour coucher avec plutôt, non ? XD
Image

Rodolphe

Avatar de l’utilisateur
gotha
Messages : 131
Inscription : 07 févr. 2017, 14:59

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par gotha » 17 févr. 2021, 18:19

Paprizio est un gentleman amoral
Ouaip.
(C'est Gautier)

nuroo
Messages : 53
Inscription : 25 avr. 2018, 09:16

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par nuroo » 19 févr. 2021, 15:42

Résumé de la dernière partie :Le lendemain à la cité de porcelaine.

Les valeureux gardes de la caravane sont à l’auberge « la vie brûle plus vite ici ».
Paprizio et Mélisandre ne sont pas revenus du palais des princes de porcelaine. Sulmar s’affaire pour fabriquer son armure de chitine.
Le baron et Syrus Sensible sont en pleine discussion au sujet des tractations avec les princes de porcelaine afin de louer une « armure-Mécha » dans le but de chasser le CGS.
Nos joyeux caravaniers sont persona non grata à la citadelle, interdits de franchir l’enceinte des gardiens aux yeux de laser autour du champ de force. Ils prennent donc rendez-vous avec Carlo, discrètement, près du lac. Celui-ci précise à l’équipe qu’une dénommée Hélène lui a recommandé Mélisandre comme négociatrice et qu’il n’est en rien au courant de la situation négrière de Mélisandre !
Notre capitaine J.P. rejoint le baron dans son entreprise de chasse au CGS. Les autres décident de se diriger vers la maison noire, haut lieu de stupre et de débauche, afin de se renseigner sur les transferts de corps des princes de porcelaine. Cette maison est taillée dans de l’obsidienne brute, à l’architecture saillante et froide. Des chants religieux en émanent. Une silhouette avec un masque de porcelaine noire se tient à la porte, promettant tous les plaisirs et fantasmes assouvis sous réserve de monétisation lourde.
Nous entrons donc : vestiaires, salles avec chaises métalliques électrifiées, tables de massage en tous genres, salles de relaxation, salles personnalisées, objets de toutes sortes et de toutes tailles, pour amateurs avertis… On nous apprend que la transposition de corps à corps se fait par fusion ou domination, de façon libre ou coercitive, mais il y a toujours au final acceptation, selon le guide de la maison noire…

De son côté, le capitaine J.P. suit le baron au Sérail. Ulc d’Aquamarine, le patron du sérail, en soutane bleu foncé devant une chicha, monnaye 10 « unités » d’esclaves avec le Baron, contre… Mystère ! Pour notre cher baron si attachant, direction Capricum, le festival du piment, avec le capitaine J.P. les autres membres du groupe les accompagnent, intrigués par ce festival caliente haut en couleur !
Au bout d’une journée de route, nous arrivons sur un plateau recouvert de tentes et de baraquements, au pied d’un géant de paille avec un chapeau en forme de tête de piment, nommé Espelete, cousin du colosse herbeux.
La nuit se passe, bercée par de la salsa nomade bourrée, avec le clan du pomelo.
Au matin, les bruits de la fête nous réveillent. On échange 3 rouleaux de soie contre 4 sacs de piment ultra-forts, les « magmas liquides ». Esther en fait les frais.
Mais effet de surprise : pendant l’annonce du résultat du concours annuel du meilleur piment, clou du festival, le baron fait exploser tous les stands du festival, à la bombe incendiaire. Celui !-ci pose face au désastre encore fumant, dessiné par J.P. dans ce moment honteux de gloire. Triste spectacle (que nous ne voyons pas, occupés à sauver la vie de quelques malheureux brûlés, dans l’odeur âcre et tenace de piment grillé).
On donne un sac de piments à notre pauvre vendeur de « magmas liquides », afin qu’il puisse subvenir à ses maigres besoins.

Le lendemain, la carriole repart, accompagnée de celle du baron. On arrive le soir à nouveau à la cité de porcelaine, avec 3 sacs de piments, dans l’attente de nouvelles de Paprizio et Mélisandre.

Gwenaelle
Messages : 25
Inscription : 15 oct. 2019, 19:11

Re: Les Prairies Ultraviolettes

Message par Gwenaelle » 20 févr. 2021, 21:49

Non mais quelle plaie ce baron !!!

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité