[UPE] Assez de Décès

Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 1527
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

[UPE] Assez de Décès

Message par Whidou » 01 déc. 2019, 00:52

Détails du cadre de jeu disponibles ici : https://docs.google.com/presentation/d/ ... s-NfICDyY/

Au début du 20e siècle, une nouvelle forme d’énergie a été découverte : la Blue Light, aussi puissante que dangereuse. Les progrès scientifiques se sont enchaînés à une vitesse folle jusqu’au milieu 21e siècle, où la civilisation a subitement cessé d’être, mise à bas par un bouleversement majeur. Se relevant avec peine de cette apocalypse, de petites communautés de survivants commencent à voir le jour, s’accrochant aux derniers vestiges du passé.

« Assez de Décès » est une communauté d’humains installée sur un plateau rocheux, au pied d’une haute tour de métal diffusant à plein régime du hard rock vingt-quatre heures sur vingt-quatre, alimentée par un Vestige, grande pierre plate chargée de mystère. Les habitants vivent principalement d’agriculture, chasse et pêche. Ils se sont autoproclamés communistes, et ont pour credo « On partage tout, mais seulement entre nous. ». Leur haine viscérale pour la musique classique les a parfois menés à attaquer des clans voisins ayant commis l’erreur de trouver parmi les décombres du passé un enregistrement de Bach ou Vivaldi. La seule condition à satisfaire pour être accepté dans la communauté est de faire don au groupe d’un CD de rock.

Un matin, un bourdonnement se fait entendre, et une machine autonome dotée de multiples hélices vient déposer un véhicule étrange devant la hutte de Hans Evans (Quentin), le responsable des mots se terminant en -ance chez les Assez de Décès. Slade Johnson (Romain), le mécanicien du village accourt pour inspecter la machine : il s’agit d’une bicyclette, munie d’un écran au guidon, sur lequel s’affiche des instructions d’utilisation.

Le jeune chasseur Mist Gun (Mouessane) tient à punir le drone pour l’avoir réveillé : il sort son fusil de sniper et abat la machine en lui dégommant une hélice. Il fait ensuite la course avec son frère Faucheur (Souleiman) pour se rendre au point de chute. En tombant au sol, le robot s’est fissuré : une lueur bleutée est visible à l’intérieur. Sur la carlingue, un logo sobre : Yangtze.

Image

Le médecin du village, une jeune femme dynamique nommée Newt (Jade) dont les remèdes oscillent entre chamanisme et naturopathie, va demander une charrette au dirigeant du village pour transporter le drone jusqu’à l’atelier de Slade. Elle se rend chez Angus le Jeune, qui a été choisi comme guitarero (chef) de la communauté car c’est lui qui joue de la guitare avec le plus d’adresse.

Image

Celui-ci met à sa disposition l’âne Hïl-Athor pour tracter le chargement.

Image

Le drone et le vélo sont transportés jusqu’à l’atelier, et leur analyse commence. Slade désactive le générateur Blue Light de la machine volante. Newt va chercher dans le bric-à-brac qui lui sert de logis un bracelet de paiement pour activer la bicyclette, et le confie à Hans qui s’empresse de l’enfiler : le bijou semble sensible à son rythme cardiaque, et déverrouille le vélo dès qu’il l’approche de l’écran.

Après quelques tests et un peu de bricolage, Slade installe des roulettes sur le véhicule et Hans commence à faire des tours de piste dans le village afin de se familiariser avec ce nouveau moyen de locomotion.

Mist va rendre Hïl-Athor à Angus, qui le félicite et le remercie en lui offrant une pastille à la truite, ce qui attise la jalousie de Faucheur.

En s’approchant de la falaise Nord, Hans distingue au loin un véhicule parallélépipédique monté sur chenilles et muni d’un canon avançant en direction du village à grande vitesse. Il lance l’alerte, et toute la communauté des Assez de Décès se prépare à défendre son territoire, armes en main.

Le camion défonce la palissade bordant la bourgade, et un déluge de flèches s’abat sur lui, sans grande efficacité. Newt parvient à déformer la carlingue en lançant son unique grenade, et le véhicule automatisé riposte en faisant feu de son canon à eau sur la foule. Voyant que Mist va être touché de plein fouet, Faucheur fait fi de sa rancœur et fait barrage de son corps, sauvant in extremis la vie de son frère. La fierté de ce dernier l’empêche cependant de se montrer reconnaissant.

Slade et Newt s’attaquent aux chenilles à l’acide et à la masse, réussissant enfin à immobiliser le camion alors que celui-ci s’apprêtait à récupérer le drone dans l’atelier. Une alarme stridente se fait entendre, couvrant le sacro-saint hard rock baignant d’accoutumée le village. Toute la communauté s’acharne sur le camion inerte pour le faire taire, mais cela semble être peine perdue.

Au nord, une nuée de drones volants munis de mitrailleuses fait son apparition. Craignant pour leur vie, les Assez de Décès poussent le camion et le drone jusqu’à la falaise, les regardant avec un petit pincement au cœur s’écraser en contrebas. Les drones mitrailleurs abandonnent leur assaut pour patrouiller en cercle autour des deux carcasses métalliques, jusqu’à l’arrivée de trois nouveaux camions : un pour charger ce qu’il reste du drone, les deux autres pour tracter l’épave restante.

Hans décide de poursuivre le convoi. Il endommage son vélo, baptisé pour l'occasion « Hans Speeder » , en descendant la falaise, mais ne se laisse pas démoraliser et pédale à vive allure vers le nord, en direction de la Mare aux Grenouilles, un lieu qu’il connaît bien car s’y rend une fois l’an pour cueillir des mûres.

Faucheur va réclamer Hïl-Athor et la charrette à Angus pour pouvoir suivre les traces sans se fatiguer à marcher, mais il se fait rabrouer pour son impolitesse. Newt adoucit les angles et parvient à convaincre le guitarero de les laisser partir avec l’âne.

Près de la Mare aux Grenouilles, un grand bâtiment marqué Yangtze est apparu. Il n’était assurément pas là lors de la dernière collecte de mûres. Le convoi s’y engouffre et Hans décide d’attendre ses camarades avant de prendre plus de risques. Ceux-ci le rejoignent quelques heures plus tard et, après avoir dégusté quelques mûres, le groupe se met en quête d’un moyen d’entrer dans le hangar.

Mist trouve dans les ronces une plaque de métal circulaire marquée « Avignon-lès-Saint-Claude » et « 39 032 ». En la soulevant, il accède à un antique égout asséché. Slade et Hans fabriquent une torche avec les moyens du bord, puis le groupe s’enfonce dans les souterrains. Il semblerait que le bâtiment soit accessible par là : une petite porte munie d’un digicode permet d’y accéder. Mist saisit aussitôt 39 032 et le battant se rétracte dans un chuintement métallique.

L’entrepôt Yangtze est rempli de caisses, et dispose d’un quai ferroviaire souterrain orienté nord-est. Slade ouvre une caisse et découvre des romans d’une platitude ahurissante semblant avoir été générés automatiquement par une machine plutôt qu’écrits par un humain. Malheureusement, une caméra le repère, et un train ne tarde pas à faire irruption, laissant débarquer quatre mécanoïdes munis de cyber-lames. Les preux aventuriers s’enfuient sans demander leur reste, et poursuivent leur route dans les égouts.

Ils trouvent un réservoir baigné d’eau croupie et une armoire électrique non alimentée, sans grand intérêt. Attirés par une odeur de charogne, ils s’enfoncent dans un couloir qui s’avère occupé par une meute de lougabarbes, terrifiants loup-garous barbus. Évitant soigneusement tout geste brusque, les rockeurs prennent leurs jambes à leur cou et s’aventurent dans une nouvelle galerie.

Après de longues heures de marche, ils débusquent une nouvelle plaque d’égout. En la soulevant, Faucheur découvre un marécage odorant dans lequel poussent de majestueux palétuviers. Il fait nuit noire, le groupe décide de grimper dans un arbre pour dormir un peu.

Au petit matin, Newt, qui est de garde, entend un vrombissement approcher du campement de fortune : trois libellules mécaniques sans marque ni logo sont en approche. Elles tournent un peu, puis entreprennent la construction d’un petit escalier de métal reliant le camp à la terre ferme. Une fois leur ouvrage terminé, elles repartent vers le sud-ouest. Hans teste les marches : elles sont solides et fort pratiques. Slade décide de graver « Rage Against the Machine » sur l’une d’elles.

Mist décide de poursuivre les libellules seul tandis que le reste du groupe retourne à la Mare en Grenouilles pour récupérer Hïl-Athor. Il perd néanmoins leur trace lorsqu’il décide de s’arrêter à la rivière pour pêcher une truite à mains nues.

Newt s’inquiète pour Mist et convainc le reste du groupe de partir à sa recherche. Ils le retrouvent sur le Mont aux Sapins, une montagne escarpée couverte d’une forêt de conifères. Il se fait trop tard pour pister les libellules, les aventuriers montent à nouveau le camp. Hans part chasser seul et manque de se faire croquer par un ours. Newt trouve des plantes comestibles et prépare une soupe pour la troupe.

Le lendemain matin, les rockeurs partent vers le sud-ouest, espérant retrouver la trace des libellules. Ils pénètrent dans les Mines de Cristal et finissent par découvrir les mystérieux robots accrochés à des canalisations au-dessus d’un bassin d’eau pure et fraîche. Ils poursuivent leur exploration et découvrent une magnifique cité cristalline bordant un lac de liquide bleuté. Un portail de téléportation s’y trouve, menant à Blanchepage. Les aventuriers s’y engagent avec leur âne, parés à rencontrer une nouvelle communauté.

Image

Notes de Romain :
Un drone a déposé un vélo dans le village avant de se faire abattre par Mist Gun. Un tank est venu récupérer le drone, le groupe a neutralisé le tank qui a déclenché une alarme et une armée de petits drones avec des mitrailleuses est apparu au loin. On a jeté le tank et le drone à l’extérieur du village. Suivi l’ensemble jusqu’à une structure cubique. Entrés par les égouts. Une porte avec un digicode (39 032), protégée par des robots. On a refermé la porte et fuit à travers les égouts. Découvert une mère lougabarbe et sa portée. Laissés tranquilles. Trouvé une sortie vers les marécages Passé la nuit dans un arbre. Trois libellules volantes ont installé un escalier à notre arbre. Parties vers les mines de cristal. Récupéré l’âne et suivi les libellules jusqu’aux mines, traversé le miroir. FIN.
39 032 Avingon-lès-Saint-Claude

Créatures :

Drone livreur Yangtze
Machine volante munie de quatre hélices et frappée du logo Yangtze. Dispose d’un petit générateur Blue Light embarqué.
Lorsqu’il est endommagé, le drone émet un signal de détresse pour demander à un camion de venir le secourir.

Camion Yangtze
Pavé renforcé sur chenilles, marqué du logo Yangtze. Navigue grâce à des caméras abritées par du verre renforcé.
Dispose d’un canon à eau pour éloigner les curieux. Peut déclencher des décharges électriques pour se débarrasser de ceux qui s’approchent trop près.
Lorsqu’il est immobilisé, le camion émet une alarme stridente pour signaler aux autres véhicules des environs de venir le secourir.

Nuée de drones mitrailleurs Yangtze
Drones volants équipés de mitrailleuses et frappés du logo Yangtze.
Se déplace en meute. Plutôt menaçante.

PNJ :

Angus le Jeune
Guitarero (chef) des Assez de Décès. Fils de Angus le Vieux. Joue particulièrement bien de la guitare électrique.
Il a ses chouchous et ses têtes de turcs dans la communauté, souvent choisis de façon arbitraire.
Il distribue des pastilles à la truite aux gens qu’il apprécie particulièrement.

Hïl-Athor
Âne, le meilleur membre des Assez de Décès. Très affectueux, surtout envers les personnes ne recevant pas assez d’amour de la part de leurs proches.
Aime le hard rock.

Objets :

Hans Speeder
Vélib' installé par drone. Nécessite un bracelet de paiement pour être loué. Difficile à utiliser sans roulettes ni entraînement.

Carotte des marais
Racine blanche comestible poussant dans les marais. Plutôt fade, mais nourrissante.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Clément
Der Kommissar

Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 1527
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

Re: [UPE] Assez de Décès

Message par Whidou » 02 févr. 2020, 02:22

De retour dans la communauté des Assez de Décès, Slade Johnson (Romain), le mécanicien du village, fait équipe avec Zirk le Fou (Quentin), l’artificier, pour trouver un moyen d’empêcher les bicyclettes de proliférer : ce matin, il y en avait quatre devant la hutte de Hans. Angus le Jeune pense que la source de tous ces tracas est la zone de danger au nord. Le duo de choc entreprend donc de commencer son enquête là-bas.

En arrivant à la mare aux grenouilles, Zirk fait exploser d’une grenade deux sangliers occupés à se désaltérer paisiblement. Il en ramasse ensuite quelques bouts pour faire un kébab. Slade lui montre l’entrepôt, et le duo de choc décide d’y rentrer d’un pas décidé sous l’œil acéré des caméras. À peine ont-ils eu le temps de jeter un regard à l’intérieur qu’un train arrive, apportant 4 mécanoïdes particulièrement menaçants munis de bras-rotofils.

Le duo fuit sans demander son reste et se rend au distributeur automatique placé à l’extérieur de l’entrepôt. En naviguant les menus d’aide rédigés dans une langue archaïque, Slade finit par être mis en contact avec Hypatie, l’IA Yangtze responsable de cette zone géographique. Elle lui indique que les vélos sont installés lorsque des utilisateurs sont détectés : si les bicyclettes sont déplacées, une plus grande quantité sera placée par la suite. Tout cela est géré depuis le siège local de Yangtze à Morbier, au nord-est. Slade et Zirk résolvent aussitôt de s’y rendre.

Image

En chemin, ils passent une zone dans laquelle les rochers semblent avoir été tranchés de façon inexplicable. La surface exposée est parcoure de motifs fractals étranges. Ces formes se retrouvent dans les pupilles de marmottes nichant dans les environs. Peu rassurés, la paire d’aventuriers quitte les lieux au plus vite.

Morbier est une grande cité propre entretenue par un essaim de robots travaillant sans répit et abritée sous un imposant dôme. Pour y pénétrer, il faut un abonnement Yangtze, mais aucun de nos deux compères ne possède de monnaie permettant d’en acheter un. D’après Hypatie, un bureau de change indépendant se situerait aux Thévenins, à quelques heures de là. Slade et Zirk décident d’y faire un tour pour acquérir des espèces sonnantes et trébuchantes.

Sur la route, ils sont doublés par un camion autonome Yangtze, probablement envoyé coloniser le village. Sur place, Les Thévenins sont en ruines : les bâtiments sont couverts de végétation et souffrent d’un manque d’entretien flagrant. De petits rongeurs à barbe gambadent gaiement dans les allées vides de cette ville fantôme. Slade en attrape un et lui coupe la barbe : le bête se met à gémir et pleurer tandis que ses congénères viennent frotter leurs museaux contre elle pour la rasséréner.

Un haut bâtiment au centre du village attire leur attention. À l’intérieur, des bancs de bois vermoulus, des vitraux brisés, une statue d’homme crucifié et une grenouille dans un bénitier. En se promenant dans le reste du hameau, le duo d’explorateurs rencontre un ermite nommé Silvio, qui porte une barbe si longue qu’elle traîne au sol. Lorsque Slade l’interroge à ce sujet, il remarque que sa propre pilosité faciale progresse à vue d’œil : il y a quelque chose d’étrange dans les environs.

Silvio voue un respect religieux aux ruines du village. Il propose à ses deux visiteurs de leur montrer le temple dans lequel il obtient sa nourriture : le Garmouk. Ce bâtiment, en moins mauvais état que le reste, est flanqué d’un dessin de sapin et de runes formant le mot « Spar ». L’intérieur est propre et illuminé, une petite musique champêtre s’y fait entendre. Silvio présente au duo des sacs de nourriture jaunes marqués « Friskies » et « Whiskas » : assez de stock pour survivre pendant des années ! Un robot d’entretien cylindrique nommé Henri veille à la propreté du magasin : lorsque Slade place sa barbe de gerbille au sol, l’employé mécanique se précipite pour l’aspirer ; quand Slade vandalise une caisse automatique, il tente tant bien que mal de la réparer ; lorsque le duo entreprend de fracasser la porte menant à la salle de gestion du magasin, il l’ouvre avec un badge pour éviter tout dégât supplémentaire. La pièce en question est équipée d’un matelas et d’un ordinateur, que les aventuriers parviennent à utiliser après de longs et laborieux efforts. Ils y découvrent des rapports d’incidents faisant état d’une fâcheuse tendance du robot d’entretien à s’éveiller à la conscience, ainsi qu’un message expliquant comment accéder au fond de caisse caché derrière un tableau de la salle de pause. Aussitôt, les deux bandits ouvrent le coffre, et y volent 50€ en petite monnaie. Silvio se désole de les voir saccager ainsi un lieu sacré, mais les menaces des preux aventuriers le tiennent en respect. Sous la contrainte, il les accompagne jusqu’à un autre lieu sacré, la Grande Machine.

Image

Placée dans un vaste trou rectangulaire pavé de mosaïque bleue, une pierre plate est connectée à un appareil complexe duquel émane une inquiétante lueur bleutée : un Vestige ! Dans cette zone, même les objets ont des barbes, notamment le haut plongeoir surplombant la machine. Le groupe ne s’attarde pas dans les environs et préfère aller racketter Silvio pour le forcer à céder ses maigres possessions : un livre de 1001 blagues, des capuchons de stylos, un registre des codes postaux de la région, et un bon pour 3 jours d’essai gratuit d’abonnement Yangtze. La nuit étant tombée, il vont camper à l’extérieur du village.

Au petit matin, le camion Yangtze aperçu la veille a terminé d’installer un dôme couvrant Les Thévenins, et injecte un gaz verdâtre à l’intérieur de celui-ci. Les petits rongeurs agonisent et ne tardent pas à rendre l’âme. N’éprouvant aucune pitié, les deux rockeurs repartent pour Morbier.

Slade fait valoir le code d’essai gratuit pour créer un compte Yangtze : il doit pour cela fournir à Hypatie des informations personnelles particulièrement détaillées, telles que ses empreintes palmaires, une image de son iris et un échantillon sanguin. Une fois le compte créé, il parraine Zirk, qui s’empresse de suivre la même procédure pour bénéficier de ses 3 jours d’abonnement offerts. Une fois enregistrés, ils pénètrent le dôme de Morbier. Slade trouve une banque et échange les sous volés aux Thévenins contre un bracelet de paiement sans contact chargé de la même somme. Il utilise ensuite celui-ci à un terminal public pour acheter aux enchères deux disques musicaux : Black Ice d’AC/DC et un best of des Scorpions. Ceux-ci sont aussitôt livrés par un drone volant similaire à celui aperçu au début de l’aventure précédente.

Zirk et son comparse accèdent à la liste des visiteurs indésirables à Morbier et apprennent que deux autres Assez de Décès sont passés pas là un peu plus tôt mais, se trouvant dans l’impossibilité de pénétrer le dôme, ont préféré partir pêcher la truite. La paire de choc décide de les pister. Ils quittent Morbier et foncent vers le Trou aux Truites Phosphorescentes.

En chemin, ils passent une zone couverte de petits buissons et parsemée d’étranges éclats cristallins n’étant pas sans rappeler la Cité de Cristal visitée précédemment. Ils ne s’attardent cependant pas, et poursuivent leur épopée sans attendre. Ils traversent les Bois aux Champignons, dans lesquels ils remarquent des traces de sangliers menant à un vaste terrier s’enfonçant sous terre. Ils n’osent pas s’y aventurer.

Au Trou aux Truites, d’imposants Lougabarbes sont en train de pêcher à mains nues, plongeant joyeusement dans l’eau claire pour attraper les poissons lumineux sous la douce clarté des étoiles. Le duo garde prudemment ses distances et cherche discrètement des traces des deux pêcheurs : ils sont partis vers le sud, en direction d’une région inconnue. Le groupe campe à bonne distance de la zone de pêche, puis poursuit sa traque.

La piste mène jusqu’à un amas de débris métalliques blancs marqués de sinogrammes évoquant l’espace. De longs filins devaient être reliés à des parachutes, mais ceux-ci ont été volés depuis longtemps. Il s’agit probablement d’une ancienne station spatiale ayant dû effectuer un atterrissage forcé. Une épaisse fumée violette s’élève d’un hublot entrouvert. En entrebâillant celui-ci, Slade tombe sur les deux pêcheurs, manifestement sous l’effet de puissantes substances psychotropes. Ils évoquent la Truite qui Parle, une créature légendaire probablement fantasmée, qui les aurait menés jusqu’ici. Zirk les extirpe de l’habitacle puis les traîne en direction du village.

Leur chemin es fait passer par une zone dévastée, probablement incendiée, au centre de laquelle trône un totem carbonisé ayant probablement représenté à une époque de grands compositeurs classiques tels que Vivaldi, Bach et Beethoven. Le sol est marqué de pentacles, probablement apposés par les Assez de Décès pour purifier les lieux. D’étranges bruits se font entendre depuis les entrailles de la terre, évoquant des cris fantomatiques. Le groupe fuit sans demander son reste, se hâtant de rentrer au bercail.

Angus le Jeune est ravi que deux nouveaux CD aient été trouvés, mais déçu que le problème des bicyclettes n’ait pas été résolu. Il laisse toutefois nos héros bénéficier d’un repos bien mérité. N’ayant que faire de l’inaction, ceux-ci préfèrent aller détruire la yourte de Hans Evans pour le dissuader de toucher aux vélos Yangtze.

PNJ

Silvio
Ermite barbu habitant Les Thévenins. Un peu fou, prend un supermarché pour un lieu de culte. N'a peut-être pas survécu à la désinfection du village par Yangtze.

Hypatie
IA Yangtze en charge de la zone. Il est possible de la contacter depuis la plupart des terminaux Yangtze

Henri
Robot d'entretien du Garmouk, anciennement Spar. Cylindrique et muni d'un écran à DEL sur sa surface. Ne communique que par bips et mimiques. Guilleret et assidu dans son travail. Cherche à maintenir en état son bâtiment.

Créatures

Sanglier tacheté
Animal fort en goût vivant principalement dans le bois aux champignons, mais s'aventurant parfois jusqu'à la mare aux grenouilles, voire plus loin encore.

Marmotte de Mandelbrot
Une bête curieuse et affectueuse mais au regard est quelque peu malaisant. Ses pupilles fractales ont probablement été témoins d'un terrible cataclysme mathématique.

La Truite qui Parle
Animal légendaire qui vivrait, paraît-il, dans le Trou aux Truites Phosphorescentes

Mécanoïde Rotofil
Ce modèle de mécanoïde est équipé de débroussailleuses en guise de bras. Autant dire que ses poignées de mains ne sont pas des plus amicales.

Gerbille barbue
Un petit rongeur à barbe originaire des Thévenins. Se déplace en sautillant, mais trébuche souvent sur sa barbe. Vous une très grande importance à sa pilosité faciale, au point de sombrer dans le désespoir lorsque celle-ci disparaît. Il est peu probable que ces petits animaux aient survécu à la purge des Thévenins.

Objets

Friskies
Gros sac jaune d'alimentation sèche et nourrissante.

Ordinateur
Appareil utilisé pour la gestion des centres commerciaux. Si un mot de passe est demandé, celui-ci est souvent noté sur un post-it à côté.

Terminal Yangtze
Interface tactile permettant l'utilisation des services Yangtze. Le menu d'aide permet de rentrer en contact avec l'IA locale.

CD
Sert de monnaie chez les Assez de Décès. Faire don d'un CD au clan est un rite de passage obligatoire pour en devenir membre. Plus la musique y étant stockée s'éloigne du hard rock, plus sa valeur baisse.
Dernière édition par Whidou le 03 févr. 2020, 00:14, édité 1 fois.
Raison : Ajout base de données
Clément
Der Kommissar

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité