[White Lies] Section 000 de l'agence Unicorn (dites équipe des zéros)

Racontez vos aventures et celles de vos petits camarades
Gabriel
Messages : 22
Inscription : 05 sept. 2017, 14:10

[White Lies] Section 000 de l'agence Unicorn (dites équipe des zéros)

Message par Gabriel » 18 nov. 2017, 15:04

Au seuil des années 60 pour lutter contre le crime organisé, l'ONU a mis en place une agence internationale, UNICORN, regroupant les meilleurs agents que les services secrets de chaque état voudraient bien leur détacher. Alors que la guerre froide menace et que la coopération semble un mot creux, 5 agents sur-entrainés, les premiers de l'UNICORN, sont envoyés sur le terrain dans l'espoir de remporté un premier succès pour la très jeune agence (histoire de lui procurer quelques fonds).

[Tout ce message est issu du rapport d'un des agents et s'il est teinté de mauvaise foi et de partialité parfois il ne faudra pas trop en vouloir à la seule secrétaire intérimaire de l'agence].

En premier lieu l'équipe, l'agence devrait comporter 7 agents mais seulement 6 répondaient à l'appel:
  • Charlotte Koskull, des services suédois dirigeante de l'agence UNICORN, notre supérieure donc.
  • Margaret Whitaker, dite "Maggie", du MI6
  • Monsieur Lu, dit "Delco", un agent chinois du NSB, dont je suis incapable de redonner le nom complet, totalement obsédé par sa voiture.
  • Gina, des services italiens, discrète au sein de l'équipe, fiable, la gâchette un peu facile mais plutôt à bon escient.
  • Natalya Vassiliev, du KGB, se traine la réputation de porter mal à ses équipes, elle est toujours revenue seule survivante de toute ses missions sur le terrain.
  • Lawrence Clarke, de la CIA, très nombreuses cicatrices, un physique impossible à dissimuler, les séquelles ont rendu les interactions sociales de l'agent très compliquées.
Un agent français manquait à l'appel, à priori bloqué sur une autre opération pour son service d'origine.

Suite à l'arrestation d'un transporteur mexicain et à son interrogatoire, l'UNICORN a reçu sa première mission. celle ci nous a été confiée le 2 mars 1960 dans les locaux déserts (un seul bureau, aucun moyens techniques ni humains) de l'agence à Bruxelles.

Nous avons été envoyés tous les 5 sous couvert d'une mission diplomatique à La Havane, Cuba, arrivée pour 3 Mars 1960. Notre objectif était d'obtenir des renseignements autour d'une livraison d'armes belges (munitions et grenades) destinées à un cartel mexicain. Elles transitaient officiellement à bord du Cargo "La Coubre" et vendues au régime cubain. Nous devions déterminer qui vendait les armes, contre quelle monnaie d'échange, ainsi qu'un maximum de choses autour de la transaction, y compris les moyens.

Nous avons préalablement à notre départ tous fait appel à nos services respectifs pour procéder dans les meilleures conditions possibles, certaines questions aussi ont été soulevées quant à la fiabilité des collègues assignés, à leur insu, certaines réputations semblaient bien établies. Faute de moyens, l'agent Delco qui envisageait d'infiltrer le milieu mafieux à la Havane en présentant de l'opium a du renoncer à ce plan, lors des premiers jours il cherchera de nombreuses occasions de mettre la main sur des opiacées, sans succès. Je me suis posé beaucoup de questions sur sa probité, la voiture dont il ne se sépare pas représente une petite fortune à elle seule.

Arrivé sur les lieux, L'agent Clarke (moi-même) décide de se positionner dans un hôtel sans prétention mais à portée des docks pour les surveiller, nous sommes la veille de l'arrivée du Cargo. Mes coéquipiers décident de se rendre dans un hôtel plus luxueux, l'agent Delco finira par venir me relayer à la surveillance avec le matériel approprié. L'agent Gina se rend sur les lieux pendant la nuit pour faire ses observations aussi de son coté, il y a peu de gardes et leurs moyens sont limités. Dans la soirée, sur le port de plaisance, un paquebot de croisière s'est arrimé, le "Queen Elisabeth", seul élément notable de cette première nuit.

Le 4 mars nous entreprenons, l'agent Maggie et moi, de nous rendre sur les docks pour obtenir des informations sur le cargo et son arrivée, nous nous rendons donc à la Capitainerie des docks, feignant d'être perdus, nous ne trouvons rien de particulier dans l'immédiat mais je dépose un mouchard dans un des murs de l'endroit pour pouvoir surveiller les conversations à loisir ensuite. Au milieu de la foule hermétique à la langue anglaise je feins une dispute avec l'agent Maggie pour drainer l'attention sur moi au maximum (ma taille et mon physique tranchent avec la discrétion de l'agent anglais), elle finit par déterminer que le cargo est bien attendu dans les heures à venir, et que deux remorqueurs lui ont été affectés (dont un de secours, c'est très irrégulier). Munis de l'immatriculation des deux remorqueurs nous décidons de quitter les docks, passant le relais à l'agent italien et à l'agent russe pour que celles ci puissent poser deux mouchards sur respectivement chacun des remorqueurs.

C'est là que les choses se précipitent, il semble que les deux agents ont éteint mes mouchards le temps de leur approche, ce qui a sans doute aggravé la suite de l'opération, elles sont montées ostensiblement à bord d'un des remorqueurs avec l'intention de rejoindre la cabine pour placer le mouchard, mais ont été prise à partie par un groupe d'employés des docks, au lieu de déposer le mouchard à un emplacement moins stratégique, l'agent Vassiliev s'est obstinée à maintenir sa destination. Sa conduite suspecte a fait que lorsque enfin elle a rejoint la cabine, maintenant surveillée de près par les dockers, elle s'est fait prendre avec mon mouchard, qu'elle a allumée à ce moment là, des gardes ont été appelés et un combat a éclaté.

Mon erreur a été de vouloir profiter de la diversion pour marquer le second remorqueur, ce que j'ai pu faire, mais mon apparence a attiré l'attention d'un garde, j'ai choisi de coopérer vu que la situation échappait totalement à tout contrôle de Gina et Natalya, et m'assurant la meilleure chance d'intervenir ensuite. Gina a su s'échapper, mais les blessures de Natalya ont permis son arrestation, les gardes m'ont emmenés aussi par précaution.

Pour exfiltrer Vassiliev j'ai choisi de présenter ma plaque de la CIA et de présenter Natalya comme un dangereux agent russe qui cherchait à détourner la cargaison de la Coubre pour son propre bénéfice. Mon histoire a été entendue mais le garde du dock a préféré en référé à la police directement estimant qu'il ne pouvait prendre de décision, là où j'espérais pouvoir me dégager avec Vassiliev comme "captive".

Sur ce temps là, Gina a rejoint Delco qui patientait avec son véhicule à l'extérieur des docks, et Maggie poursuivait sa surveillance en restant anonyme. Lorsque la police nous a emmené Vassiliev et moi, j'ai pu faire signe à Delco, j'estimais que ma meilleure chance était de provoquer un accident loin des regards et des docks pour que nous puissions nous échapper. Lors de la bagarre provoquée à l'intérieur du véhicule de Police, Vassiliev et moi avons été blessés, mais Delco et Gina ont pu nous rejoindre, pour nous aider à fuir.

Vu la gravité de nos blessures, Delco a du faire appel à certains de ses contacts pour nous dissimuler ainsi que sa voiture trop visible, le temps que nous soyons sur pieds et que l'enquête puisse avancer.

La Coubre est arrivé, et Maggie a pu constater qu'une partie de la cargaison était détournée par un des remorqueurs vers le "Queen Elisabeth", elle s'est débrouillé pour obtenir et nous faire obtenir des cabines. Lors de sa visite du paquebot de plaisance, il semble que la Coubre ait été sabotée, l'attentat a provoqué un nombre de victimes très importants, j'estime que cette explosion ne servait qu'à dissimuler la disparition du chargement. La CIA a été accusée par la suite d'être responsable de cette explosion, mais il est certain qu'aucun des agents rattachés à UNICORN n'ait été sur place.

[suite à venir]

Ulric
Messages : 161
Inscription : 31 janv. 2017, 23:40

Re: [White Lies] Section 000 de l'agence Unicorn (dites équipe des zéros)

Message par Ulric » 18 nov. 2017, 21:05

C'est peut être Natalya qui a fait exploser le Cargo au vu de son problème de self-contrôle...
Il faut prévoir une évaluation psychologique pour cet agent avant de l'envoyer de nouveau sur le terrain. Elle met en péril son équipe et les missions. Demande auprès du MI6 et d'UNICORN l'autorisation d'éliminer l'agent Natalya en cas de perte de contrôle mettant la mission en péril.

Le sérieux, la discrétion et le Fleg Anglais nous permis de sauver la mission...
Qu'est qui est mieux qu'un nain agonisant ?
Un nain agonisant qui nous dit où trouver les autres...

Ulric : Arnaud

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité