Godbound

Racontez vos aventures et celles de vos petits camarades
Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 253
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

Godbound

Message par Whidou » 02 juil. 2017, 16:54

24 messidor, première année

Image

Le petit village de Magyarföld n'est plus que cendres et ruines. Une centurie patrienne l'a mis à feu et à sang avec un sadisme et une violence inouïe, sans raison apparente. Mais, au petit matin, parmi les cadavres des villageois, trois formes bougent encore. Ces survivants se rappellent avoir été occis ; et pourtant, il ne reste plus trace de leurs blessures. Ils ne sont plus humains, ils se sont éveillés à la divinité.
  • Eidan (Alexandre), demi-dieu des Bêtes, de l'Arc et de l'Épée : un déserteur dulimbien asiatique, petit, bien plus musclé qu'il ne l'était la veille. Et poilu, aussi.
  • Arianka (Oliv'), demi-déesse du Feu, de la Passion et du Commandement : jeune veuve raktine dont l'apparence est devenue celle d'une banshee émaciée à la peau pâle et aux yeux rouges.
  • Cristiano (Alastrom), demi-dieu de la Chance, de la Tromperie et du Temps : un espiègle voyageur vissien féru de bons mots et de jeux de hasard. Un soleil est tatoué sur sa poitrine.
Eidan repère au centre du village son ami Eduardo, le chef de la milice, empalé sur une pique, son arme à ses pieds. Il a été lacéré de coups de glaive mais respire encore faiblement. Eidan met fin à sa souffrance, puis entreprend de l'incinérer avec les autres villageois.

Cristiano se précipite à la recherche de Gian-Paolo, son compagnon de route et amant, mais ne retrouve de lui que son corps calciné, uniquement reconnaissable à l'élégante rapière vissienne finement ouvragée pendue à son côté. Désemparé, il revient sur la grand place pour aider Eidan à mettre en place le bûcher.

Inquiète pour sa fille Krystal, Arianka retourne jusqu'à son logis, perdu dans les bois, qu'elle trouve vide, la porte ouverte. Dame Sylva, la vieille voisine chargée de veiller sur sa fille a également disparu : elle semble avoir quitté les lieux précipitamment.
En passant devant une glace, Arianka entraperçoit le reflet de sa nouvelle apparence et s'évanouit.

L'incinération des cadavres des villageois libère une épaisse fumée qui s'élève depuis le centre de Magyarföld. En revenant à elle, Arianka l'aperçoit et, intriguée, vient à la rencontre d'Eidan et Cristiano. Après s'être présentés, ces deux derniers se laissent convaincre par Arianka de l'aider à enquêter sur la disparition de sa fille.

En examinant les traces autour de la masure, Eidan déduit que les soldats ne sont pas venus jusqu'ici, mais que Krystal et Dame Sylva seraient parties de leur plein gré en direction du village, probablement inquiétées par l'incendie et les bruits de bataille. Alors que le groupe remonte leur trace, une neige épaisse tombe soudainement à gros flocons, phénomène pour le moins inhabituel en plein été. Une fois arrivées à la grand-route, les traces se confondent avec celles de la centurie patrienne, que nos héros s'empressent de suivre en direction de la ville d'Iszlo.

Après quelques heures de marche, les traces bifurquent vers le nord, suivies ou précédées pas un autre détachement. Nos héros décident de la direction à suivre à pile ou face. Étonnamment, même après plusieurs relances, la pièce retombe toujours du côté favorable à l'avis de Cristiano : passer la nuit à Iszlo et revenir enquêter le lendemain.

Iszlo est un repaire de brigands et de déserteurs des deux bords. Les gardes à l'entrée n'ont pas vu de voyageurs correspondant à la description de Krystal et Dame Sylva, mais ils ont aperçu une patrouille dulimbienne à l'Est plus tôt dans la journée. Ils laissent entrer le groupe sans trop de tracas.

Eidan se rend au quartier général de la milice et demande à s'entretenir avec la capitaine de la garde. Il s'agit de Zhihao Huang Jin, une déserteuse dulimbienne couverte de piercings.
Image
Eidan l'informe du sort de Magyarföld et de la position présumée des troupes ennemies. Jin lui propose de partir en éclaireur dès le lendemain matin avec trois de ses hommes afin d'évaluer les forces en présence.

Arianka interroge Sung, un vieux mendiant dulimbien avec quelques doigts en moins qui semble observer discrètement tous les passants.
Image
Il n'a malheureusement pas vu Krystal. La demi-déesse remarque avec étonnement que les pieds des murs de tous les bâtiments ont été renforcés de plaques de métal.

Cristiano manque de se prendre une mandale après avoir plumé les habitués d'un cabaret tout proche aux cartes, mais Ambrus Keller, le propriétaire de l'établissement vient calmer le jeu, et fait comprendre au visiteur qu'il ne lui arrivera rien… à condition qu'il se contente des gains amassés jusqu'alors.
Image
Fort sympathique, il lui propose une chambre et de la compagnie pour la nuit. Poussant la générosité de son hôte, Cristiano demande également à acheter des habits pour lui et ses camarades. Ambrus fait alors lever le couturier voisin, qui s'empresse de se mettre à l'œuvre.

Alors que le demi-dieu du temps, de la chance et de la tromperie retrouve ses camarades, il est frappé d'une vision : demain, en fin d'après-midi, une vague de petits lézards à grandes bouches déferlera sur Iszlo, dévorant tout sur son passage. Cette révélation l'inquiète grandement, mais il est trop épuisé pour s'en préoccuper le soir même.

Nos héros passent une nuit calme dans la chambre la plus luxueuse du cabaret. Seul Eidan est réveillé en sursaut par un cri d'agonie dans la nuit. Parmi la vermine grouillant dans la ville, son empathie pour les bêtes lui permet de distinguer une présence animale étrange qu'il ne parvient pas à identifier.

25 messidor, première année

Le panthéon est réveillé par Maria, une prostituée de l'établissement qui leur apporte le petit-déjeuner au lit. Indignée par la profession de cette jeune fille, Arianka lui promet de lui venir en aide et de la mettre à la tête de la cité.
Image

En ville, les discussions sont animées : dans la nuit, Izsak, un marchand d'esclaves peu scrupuleux a été assassiné violemment, poignardé plusieurs centaines de fois.

Cristiano interroge Sung au sujet des lézards, et apprend qu'il s'agit de mandriens, un fléau mettant chaque année la ville à mal lors de leur migration annuelle. Rufina Cornelia, la prêtresse de l'Unique locale, supervise les fortifications des bâtiments en prévision de l'évènement.

Le groupe se rend donc à l'église de cette dernière, qui les accueille à bras ouverts et leur explique que le meilleur moyen de l'aider à terminer les fortifications à temps serait qu'ils mettent la main à la pâte.
Image
Cependant, les demi-dieux refusent de s'abaisser à cette basse besogne. Ils lui proposent cependant de l'aider d'une autre manière, et la prêtresse leur confie qu'une menace bien pire que celle des mandriens plane sur Iszlo : Ambrus Keller convoite la domination absolue de la ville. Il possède déjà la majorité des commerces, qui sont autant de façades à ses activités criminelles. Rufina cherche un moyen de se débarrasser de lui, et souhaiterait avoir le soutien du panthéon dans cette entreprise.
Les divinités en devenir annoncent qu'elles se préoccuperont de cette affaire après s'être chargés des patriens et des lézards, puis se rendent au quartier général de la milice pour préparer leur expédition du jour.

Jin les équipe et mandate trois des ses hommes pour les accompagner. Le groupe ainsi formé a tôt fait de pister la centurie patrienne jusqu'à un camp militaire établi sur une petite colline, autour d'une vielle ruine. Un étendard blanc et noir flotte au vent, n'appartenant à aucune nation voisine.
Image

En montant à un arbre, Arianka repère que le camp est divisé entre soldats patriens et dulimbiens. Les deux armées semblent cohabiter. Hong, un des éclaireurs, est renvoyé à Iszlo pour rendre compte de la situation à Jin.
Image
Le reste de l'équipe va tenter de s'infiltrer dans l'enceinte pour en apprendre plus.

Cristiano se fait passer pour un diplomate vissien auprès des gardes à l'entrée du camp, qui acceptent de le laisser entrer accompagné de ses « suivants », puis l'un d'eux part chercher son supérieur, et l'autre est envoûté afin qu'il aille vaquer à d'autres occupations.

Arianka reconnaît une des esclaves de la partie patrienne du camp : il s'agit de Dame Sylva.
Image
Elle est malmenée par un soldat patrien pour avoir laissé échapper une assiette de nourriture. Arianka se précipite à son secours et fait usage de son aptitude divine au commandement pour envoyer paître le légionnaire. Reconnaissante, Dame Sylva l'informe que Krystal a été emmenée dans la ruine : la centurionne patrienne aurait annoncé avoir besoin d'elle.

Sur ces entrefaites, Fu Wei, le capitaine dulimbien sort de la tour et accueille froidement le groupe.
Image
Il semble suspicieux de la couverture de Cristiano, mais accepte cependant une entrevue avec lui plus tard dans la journée. En attendant, il demande au panthéon de patienter dans une tente, qu'il fait lourdement garder.

Peu désireux de poireauter, Cristiano influence le destin à son avantage pour que la migration de mandriens passe par le camp. Aussitôt, le chaos se répand parmi les troupes alors que la déferlante de lézards commence à dévorer tout ce qui lui passe à portée de mâchoire.

Profitant de la confusion, les héros s'engouffrent dans la tour en ruine. Ils y découvrent un long escalier en colimaçon s'enfonçant vers un antique tombeau duquel s'élève une voix désincarnée. Celle-ci provient de Nemeth, une terrifiante liche occupée à déclamer un sinistre rituel, une dague à trois branches dans une main, Krystal dans l'autre.
Image
Autour de lui, la centurionne patrienne, Fu Wei et quatre soldats terrorisés.
Image

Nos héros tentent aussitôt de désarmer la liche, sans succès : celle-ci conclut son invocation et transperce Krystal de son arme, lui arrachant le cœur. Une fissure dans la réalité s'ouvre alors, révélant une route pavée s'enfonçant dans une nuit sans étoiles. Arianka pousse un cri déchirant, qui semble perturber violemment les deux officiers : ils s'attaquent l'un l'autre, ignorant complètement le panthéon. Juste avant que la dernière étincelle de vie ne quitte le corps de Krystal, Cristiano retisse le temps afin de modifier le déroulement de l'affrontement : il fait en sorte que la première flèche d'Eidan ait touché Nemeth en pleine tête.

Aussitôt, la réalité s’accommode de ce changement : la fissure a disparu, les officiers en veulent toujours aux intrus, la liche a une flèche plantée dans l'orbite, et Krystal est en vie, recroquevillée dans un coin de la pièce.

Fou de rage, Nemeth fait sortir de terre une trentaine de squelettes mort-vivants pour le défendre. Fu Wei terrasse Eidan, qui se relève aussitôt, enveloppé d'une puissante aura de colère divine. Arianka attrape sa fille et ses compagnons, puis saute à travers la flamme d'une des chandelles noires entourant le pentacle.

Le groupe émerge d'un brasero à la surface, en plein milieu du camp noyé sous les mandriens. Eidan use de son contrôle des bêtes pour les envoyer dans la crypte, puis perd connaissance, à bout.

Le panthéon rentre aussitôt à Iszlo, peu désireux de s'attarder dans les parages. La nouvelle de leurs exploits se répand comme une traînée de poudre, et ils sont accueillis en héros. Un culte de fervent adorateurs commence à se former autour d'eux.

Ils entreprennent la construction d'un temple à leur gloire, ainsi que la formation d'une milice privée pour le défendre. Désireux de porter assistance aux plus démunis, ils fondent également un orphelinat.
Lorsqu'ils ne supervisent pas les travaux, ils font leur possible pour mettre des bâtons dans les roues de Jin, Rufina et Ambrus, qu'ils considèrent comme concurrents.

Ces projets courent jusqu'au 16 thermidor, le mois suivant. Pendant ce temps, les différentes factions ne restent pas inactives et les évènements suivants se produisent :
  • Le 26 messidor, des éclaireurs de la milice Iszloise rapportent qu'un lac de boue de forme irrégulière s'est formé sur un rayon d'environ 5 kilomètres autour des ruines du camp de Nemeth, barrant la route jusqu'à Magyarföld.
  • Le 28 messidor, les adorateurs d'Eidan, Arianka et Cristiano se donnent le nom de « Culte de l'Espoir » et prennent pour symbole le Phénix.
  • Le 30 messidor, il a neigé à nouveau.
  • Le 1 thermidor, Ambrus Keller fait savoir que l'installation d'une nouvelle religion à Iszlo est l'occasion parfaite pour la ville de moraliser ses activités. Il fournit à bon prix les matériaux nécessaires à la construction du temple et augmente les subventions des petits commerces, aux dépends des maisons de passe, cabarets arènes de combat animal.
  • Le 2 thermidor, Margita Meggyesfalvi, une mange-malédiction de passage à Iszlo témoigne avoir vu des bêtes aquatiques monstrueuses dans le lac de boue. Les Izslois le nomment dorénavant, sans grande originalité, le « Lac Maudit ».
  • Le 3 thermidor, l'orphelinat est terminé. Le Culte de l'Espoir demande à Arianka, leur déesse mère, de le baptiser.
  • Le 4 thermidor, des éclaireurs patriens ont été aperçus dans la région, ils semblent conduire une reconnaissance à grande échelle.
  • Le 5 thermidor, Gáspár, un marchand d'esclave peu scrupuleux est retrouvé mort, poignardé plusieurs centaines de fois.
  • Le 8 thermidor, Fabiola Aelia, décurionne patrienne de la XIIe légion, se présente aux portes d'Iszlo et annonce que sa nation offre le pardon aux déserteurs à l'occasion de sa fête nationale, et leur promet des conditions de vies améliorées au sein de l'armée.
  • Le 9 thermidor, de nombreux patriens de la milice commencent à quitter Iszlo pour réintégrer la XIIe légion.
  • Le 10 thermidor, Margita a tenté de chasser une des bêtes du lac maudit, mais a dû renoncer. D'après elle, sa barque et son équipement auraient commencé à fondre sous l'influence maléfique du lieu.
  • Le 11 thermidor, Zhihao Huang Jin donne une élocution à l'ensemble de ses miliciens pour les enjoindre à ne pas céder à l'offre de l'Empire Patrien. Cela stoppe le flot des départs, mais cause des tensions entre Patriens et Dulimbiens au sein de la milice.
  • Le 14 thermidor, sœur Anasztázia Bartos, qui supervise l'orphelinat, fait part à ses divinités de son tracas : le nombre d'orphelins hébergés est très faible, et commence même à décroître sous l'influence néfaste des gangs d'enfants des rues prônant la liberté et le défi de l'autorité.
  • Le 13 thermidor, la milice du Culte de l'Espoir est formée. Les croyants demandent à Eidan, leur dieu guerrier, de nommer ce corps d'armée.
  • Le 15 thermidor, Hajnal, qui a repris le commerce de Izsak est retrouvé morte, poignardée plusieurs centaines de fois.
  • Le 16 thermidor, le temple du Culte de l'Espoir est terminé.
Les rumeurs suivantes courent en ville :
  • Une sorcière maléfique vivrait recluse au nord d'Iszlo.
  • Certains jours, le vieux Sung n'est à son poste sur la place centrale, nul ne sait où il va.
  • Un érudit vissien déçu de ne pas avoir pu assister à la migration des mandriens chercherait une caravane pour retourner à Lavello.
  • Les assassinats seraient l'œuvre du Spectre Libre, un fantôme d'esclave cherchant à se venger des trafiquants.
  • Le Culte de l'Espoir chercherait à prendre le pouvoir sur Iszlo.
  • Les neiges hors saison seraient annonciatrices de fin du monde.
  • Une des divinités du Culte de l'Espoir serait persona non grata à l'ensemble des tables de jeu de hasard de la ville.
  • L'Empire Patrien planifierait de conquérir Iszlo.
Cristiano planifie de partir pour Vissio accompagné d'Eidan pour retrouver sa famille.

Voilà vos devoirs à la maison pour la prochaine session :
  • Définir chacun un principe de vie directeur pour vos croyants. Ça peut être du très classique comme « Aimez-vous les uns les autres », un kōan amenant la réflexion comme « Deux lames qui s'entrechoquent tintent, quel est le bruit d'une lame seule ? », ou encore du n'importe quoi pseudo philosophique comme « Ce qui est n'est que par l'entremise de la pensée du croyant ».
  • Définir la complexité des rites que vous imposez chacun à vos adorateurs (choisissez bien, c'est compliqué à changer plus tard sans scinder le culte entre orthodoxes et hétérodoxes) :
    • Peu de contraintes, vénération libre. (+0 Domination/mois, en plus du gain de Domination de base par mois, qui est égal au niveau de puissance du culte, pour l'instant 1)
    • Foi exigeante, nombreuses restrictions morales, alimentaires ou sociales, propre à désavantager la communauté. (+1 Domination/mois, en plus du gain de base)
    • Foi extrêmement contraignante, demandant de nombreux sacrifices et incapable de fonctionner au jour le jour sans le soutien direct de sa divinité. (+3 Domination/mois, en plus du gain de base)
    • Aucun croyant, dieu indépendant. (Gain de base fixe de 1 par mois, +1 par tranche de trois niveaux du personnage)
  • Eidan : nommer la milice.
  • Arianka : nommer l'orphelinat.
  • Cristiano : m'envoyer un rapide topo sur ta famille à Vissio mercredi soir au plus tard, ou alors me laisser la définir pour toi.
  • Dépenser vos deux points de dons pour gagner de nouveaux pouvoirs :
    • 1 point pour un don mineur
    • 2 points pour un don majeur
    • 3 points pour un nouveau Mot
    • Il est possible de garder les points pour les dépenser plus tard.
Et voilà, n'hésitez pas à compléter ce que j'aurais pu oublier :-).
Clément
Secrétaire

Avatar de l’utilisateur
Alastrom
Messages : 96
Inscription : 31 janv. 2017, 16:46

Re: Godbound

Message par Alastrom » 02 juil. 2017, 20:25

Wow génial le résumé, tu déchires ! Très bonne première partie en tout cas, je suis chaud bouillant pour la suite. Je fais mes devoirs au plus vite. Merci Clément !
Manu

Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 253
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

Re: Godbound

Message par Whidou » 09 juil. 2017, 20:26

22 thermidor, première année

Image

Les temps sont durs pour le hameau raktin de Gáborján : la météo est capricieuse, les attaques de monstres errants sont fréquentes, et le puits communal a croupi, forçant des allers-retours coûteux jusqu’à la rivière la plus proche. Mais ces malheurs font pâle figure face au funeste destin qui attend la bourgade.
Alors qu’une choppe de cervoise chute lourdement d’une table de l’auberge, une petite tornade se forme brièvement dans son sillage, sous le regard étonné des clients. Bientôt, le moindre déplacement d’air cause le même effet : les bourrasques se multiplient, et le toit du bâtiment ne tarde pas à s’envoler, pour rejoindre les innombrables débris virevoltant déjà dans le cyclone en formation. Rien n’est épargné : les meubles dansent, les pierres volent, tout est emporté. Libre de tout support, une lourde poutre s’écrase sur les clients de l’auberge, s’abatant sur eux telle l’inexorable faux de la Mort.
Mais ce n’est pas encore la fin pour eux. Ils reprennent conscience, ballottés dans la tempête, distinguant deux formes qui s’approchent : Eidan, l’inébranlable demi-dieu de la chasse, qui brise à mains nues les débris menaçant de le toucher, et Cristiano, l’élégant demi-dieu de la chance, qui se meut paisiblement, insensible à l’éventualité d’une collision malheureuse.
Les deux héros tendent une main charitable aux rescapés miraculeux. Eux aussi ont été changés :
  • Raffaella (Lory), voyageuse vissienne, est à présent affublée d’une seconde paire de bras et d’un troisième œil : elle est devenue demi-déesse du Savoir, de la Terre et des Arcs.
  • Li Jin (linohack), déserteur dulimbien, a le visage partiellement couvert d’écailles, et incarne à présent les Voyages, la Mort et la Vivacité.
  • Un ermite raktin s’est vu changé en panthère noire, demi-dieu des Bêtes, de la Fertilité et de l’Artisanat. Il se fait appeler Zeubist (Sheridan).
Eidan comprend qu’ils ont également été touchés par le phénomène qu’il a vécu un mois plus tôt. Tandis qu’il les rassure sur leur condition, Cristiano s’éloigne pour examiner ce qu’il reste du puits du village : la margelle a disparu, et un mystérieux lichen noir semble lentement s’étendre du trou restant. Il attrape une poêle au vol et en prélève un échantillon.

Le groupe sort de l’ouragan, qui s’étale sur quelques kilomètres autour de Gáborján, et rejoignent Matteo Cellini, l’érudit vissien qui accompagne Cristiano dans son voyage à destination de Lavello. Il est resté avec le chariot, les attendant en bordure du cataclysme.
Image
Constatant que Eidan et Cristiano sont probablement leur meilleure piste pour découvrir ce qui leur est arrivé, Raffaella, Jin et Zeubist décident de leur faire confiance et de les suivre en direction de Vissio.

À la nuit tombée, les voyageurs ne ressentent aucune fatigue, et constatent que leur avancée a été fulgurante. Ils décident cependant de faire halte afin d’échanger les informations à leur disposition. Cristiano contraint Matteo à étudier l’étrange lichen, puis expose aux nouveaux venus ce qu’il sait de leur état. En retour, ceux-ci expliquent que des événements étranges avaient présagé de la catastrophe de Gáborján : la veille, la nourriture semblait avoir perdu toute saveur, les animaux sauvages ont fui, et des poules ont été aperçues marchant à rebours.
Matteo termine l’analyse préliminaire du lichen, et annonce que celui-ci lui semble composé de vide, d’absence de matière. Il n’est pas expert dans le domaine des plantes, et recommande de confier l’analyse plus complète de l’échantillon à un de ses collègues botanistes à l’université de Lavello.
Accompagné de son ami corbeau Zigmond, Zeubist part chasser du petit gibier, et se laisse surprendre par une chute de neige, toujours aussi surprenante au vu des températures estivales.

La troupe progresse à un rythme ahurissant, et les cinq jours de voyages séparant Gáborján de Lavello sont réduits à trois. En chemin, Zeubist apprivoise un renard nommé Goup, Rafaëlla ramasse des herbes étrangement rugueuses et Eidan suspecte Matteo d’être un demi-dieu qui s’ignore.

25 thermidor, première année

Image

Lavello est une magnifique cité vissienne gardée par sept imposantes tours de marbre surplombant la ville telles autant de géants silencieux. Cristiano exige que Zeubist marche sur quatre pattes et se fasse passer pour une panthère normale. Celui-ci accepte à contrecœur.
En entrant dans la ville, les demi-dieux se sentent comme malvenus, voire repoussés par une présence intangible. Ici, l’ordre des choses paraît immuable, ou tout du moins résistant à leur emprise sur la réalité.
Matteo se sépare de ses compagnons de route, leur proposant de venir lui rendre visite à l’université le lendemain. Raffaella part loger chez sa tante Olympia. Le reste du groupe se rend chez les parents de Cristiano.

Ils sont accueillis chaleureusement par sa mère, Elvira Potto, qui exulte de joie à la vue de son fils parti depuis tant d’années.
Alors qu’ils pénètrent dans la villa, les demi-dieux sont saisis d’une pointe de douleur, et d’un acouphène divin persistant. Cherchant à identifier la source de ce malaise, Crisitano déclenche une vision : il se voit armé d’une barre de métal en train de détruire la statue de faune ornant la cour intérieure du bâtiment.
Il est encore perplexe quant à la signification métaphorique de cette prémonition onirique lorsque sa réflexion est interrompue par le départ d’un homme d’affaires en costard cravate remerciant avec insistance Marzia Potto, sa sœur, au sujet d’un accord qu’ils viennent de conclure.
Image
Cette dernière accueille froidement son frère, ne paraissant guère le porter dans son estime.
Image
Il en va de même pour Gianni Potto, le patriarche de la famille, qui jette un regard plein de dédain à son descendant lorsqu’il rejoint l’équipe dans le petit salon.
Image

Caterina, la bonne, apporte du thé dulimbien et des biscuits mais cela ne suffit pas à réchauffer l’atmosphère glaciale de la réunion de famille.
Image
Marzia est devenue juriste, spécialisée dans un domaine novateur qu’elle appelle le « Droit des Artistes », un artifice légal permettant de générer des revenus par l’entremise de procès pour plagiat.
Gianni a perdu sa main droite, à présent remplacée par une prothèse mécanique, magnifique bijou d’horlogerie. Avocat, il travaille actuellement sur le dossier de Nicolosia Contarini, doyenne de l’université de Lavello, accusée d’avoir pactisé avec des puissances démoniaques.
Elvira, quant à elle, s’inquiète d’un phénomène étonnant qu’elle a observé dans sa serre : ses plants de tiges de Toba semblent grandir de façon anormale. À la demande de Jin, elle lui confie quelques graines pour analyse.

Caterina installe les voyageurs dans des chambres de la villa, et chacun se couche. Cependant, alors que la maisonnée est endormie, Cristiano se relève, se saisit d’une barre de métal, et fracasse la statue de faune trônant dans la cour intérieure. Aussitôt, la douleur et le sifflement cessent : la protection entourant la maison a été levée.
Image
Alarmé par le vacarme, Gianni sort de son lit et découvre son fils au milieu des décombres, s’empressant de cacher maladroitement l’arme du crime. Cristiano tente de le manipuler, mais ne parvient pas à tromper son propre paternel.
Effaré, ce dernier exige une explication, qui ne vient pas, puis ordonne à Cristiano de partir au lever du jour, et de ne jamais revenir. Il n’est plus le bienvenu dans la villa Potto.

26 thermidor, première année

Si l’accueil de la veille était glacial, l’ambiance autour du petit déjeuner frôle le zéro absolu. Zeubist s’éclipse et, usant de ses capacités surnaturelles d’artisanat, sculpte une nouvelle statue de faune à l’identique, à deux détails près : il signe son œuvre d’une trace de griffe, et ajoute la mention « Pour Gianni » sur le socle.
Cristiano détourne du mieux qu’il peut l’attention de sa famille pendant qu’Eidan porte la statue jusqu’au perron. En découvrant le présent, Gianni semble impressionné, et consent à pardonner la destruction gratuite opérée la veille par son fils.

Sous prétexte de livraison d’un code de loi thaumaturgique, Raffaella rejoint ses compagnons, qui se rendent aussitôt à l’université. Là, Matteo leur présente Otavio Donato, son collègue botaniste.
Image
L’analyse du lichen a confirmé qu’il n’est pas composé d’une substance supposée exister. Otavio ajoute que ce type de composé a déjà été retrouvé sur la coque de bateaux s’étant trop approchés du bord du monde. Il recommande une visite au département de cosmologie pour obtenir plus de détails sur « La Nuit Qui N’est Pas ». Jin lui confie les graines de tiges de Toba d’Elvira pour analyse.
Les cosmologues expliquent que depuis le Fracassement, les fragments de monde « flottent » dans La Nuit Qui N’est Pas, le chaos primordial antithétique à la matière. S’éloigner des côtes d’Arcem amène au bout du monde, la frontière de ce fragment, là où l’océan plonge dans la Nuit. Il existe des points où la réalité s’affine, et finit par se percer, s’ouvrant sur le néant : ce sont les Routes de la Nuit.
Nos héros empruntent de la littérature sur le sujet à la bibliothèque de l’université, puis rendent visite à la doyenne.

Nicolosia Contarini s’apprêtait à partir déjeuner, mais accepte de parler au groupe.
Image
Cristiano la force à lui révéler les détails de l’affaire juridique la concernant. La famille Fontana voit d’un mauvais œil les recherches de son université sur la nature du monde, craignant que cela n’amène qu’à une répétition des erreurs des théurges du passé. Ils ont engagé un voyant pour l’épier magiquement, et celui-ci l’a surprise en train d’invoquer un de ses correspondants depuis les Enfers, un certain Sam. Ne pouvant pas avouer l’avoir mise sur écoute, les Fontana comptent faire comparaître de faux témoins pour forcer la vérité au grand jour. Nicolosia a choisi de plaider coupable, craignant d’être condamnée à mort si elle ment à la cour.
Le panthéon promet de lui venir en aide.

Jin récupère les graines de tiges de Toba : elles sont parfaitement normales.

L’équipée se rend dans l’annexe administrative du palais du doge pour prendre rendez-vous avec celui-ci : Cristiano contacte Alfonzo Storza, un fonctionnaire haut-placé entretenant de bonnes relations avec Gianni. Celui-là les inscrit sans faire de difficultés, puis explique que les audiences du jour sont tirées au sort chaque matin.
Image
Assommé par la discussion, Zeubist s’enferme dans un placard à balais et se fabrique un habit avec les matériaux à sa disposition. Son retour dans le bureau ne passe pas inaperçu, et Alfonzo peine à comprendre pourquoi l’un des fonctionnaires aurait déguisé la bête de la sorte, sans même parler de la raison pour laquelle il aurait apporté ici un pyjama pour panthère, à la bonne taille qui plus est.

Raffaella rencontre dans la ville basse Lorenzo, un ancien domestique des Fontana. Contre paiement, il révèle que la famille trempe dans de nombreuses affaires louches, et que le plus jeune fils, Francesco, est membre d’une guilde d’assassins se faisant appeler « Les Rasoirs ». Il ajoute qu’il est possible de s’infiltrer dans la villa par les latrines.
Cristiano manipule le destin pour tomber « par hasard » sur Francesco Fontana, accoudé au bar.
Image
Il fait boire le jeune homme puis lui arrache ses secrets dans une alcôve de fumerie d’opium : il a infiltré les Rasoirs afin d’en prendre le contrôle sur ordre de son père Henri. Ce dernier est la tête pensante de la famille, et prend soin de ne jamais garder de traces écrites de ses affaires criminelles.

Pendant ce temps, Zeubist repère la villa Fontana, qui s’avère protégée par le même type de barrière que la demeure des Potto. Il miaule pour attirer le chat de maison, puis lui ordonne de garder les latrines et de miauler si quelqu’un s’en approche. Il vient ensuite gratter à la porte, et deux gardes le font fuir en le menaçant de leurs lances. Il se venge en demandant à l’ensemble de la vermine locale de les harceler toute la nuit durant.

Eidan inspecte les tours de marbre bordant la cité et découvre que la zone de protection couvrant la ville provient de gravures théurgiques courant sur toute la hauteur de ces bâtiments. Craignant de précipiter Lavello à sa perte en les détruisant, il préfère ne pas y toucher.

27 thermidor, première année

Le lendemain matin, la chance de Cristiano frappe à nouveau, et son nom est tiré en premier lors de la loterie des audiences publiques. Le panthéon pénètre donc dans le palais du doge, et sent soudain la présence d’une puissante zone de protection, intégrée dans la structure même du bâtiment.
Cristiano annonce que l’Empire Patrien et la Régence de Dulimbaï se sont alliées contre la Confédération Raktine et Vissio. Le doge consent à lui laisser le bénéfice du doute : il enverra ses espions vérifier ces affirmations, et consentira à recevoir le panthéon pour une audience privée si elles s’avèrent exactes.

Le groupe passe le reste de la journée à tenter de rentrer en contact avec les Rasoirs en se faisant passer pour des clients. Ils obtiennent un rendez-vous le soir même, au fond d’une taverne louche.
L’agent qui les reçoit reste stoïque lorsqu’ils lui annoncent que les Fontana planifient de prendre le contrôle de son organisation. Il explique qu’il fera remonter cette information à sa hiérarchie, qui prendra les mesures adaptées, probablement en utilisant Francesco pour faire pression sur Henri.
Le panthéon demande à embaucher les Rasoirs pour faire acquitter Nicolosia. Ceux-ci sont prêts à aider si celle-ci leur révèle les secrets de conception de poisons létaux gardés par son université.

Les aventuriers débattent longuement de la marche à suivre : s’ils donnent les formules aux Rasoirs, ceux-ci pourraient s’avérer dangereux. Cette hypothèse est confirmée par une vision de Cristiano dans laquelle il voit la guilde assassiner le doge pour prendre le pouvoir sur Lavello.
Agacé par les délibérations, Zeubist se rend chez la doyenne pour lui demander les secrets des poisons. Celle-ci refuse de lui céder, mais révèle qu’ils sont conservés aux archives médicales de l’université.

Cristiano se jette aux pieds de sa sœur et, larmoyant, la supplie de l’aider à détruire la famille Fontana. Marzia se dit prête à participer si son frère fait en sorte qu’elle récupère le carnet de contacts d’Henri, qui lui permettrait de devenir la pierre angulaire les échanges entre Vissio et la République Radieuse.
Une fois cet accord conclu, elle propose de vaincre les Fontana est s’attaquant à leur réputation. Elle suggère d’organiser un gala rassemblant le gratin Lavellois lors duquel une rumeur révoltante sera répandue au sujet d’Henri. Mais pour qu’elle consente à cet effort, elle demande à Cristiano qu’il fasse en sorte que Gianni prenne sa retraite.
Il s’exécute, usant de son don de tromperie pour dominer son propre père, puis prépare un discours au cours duquel il révélera un trafic d’esclaves sexuels prépubères avec la République Radieuse organisé par Henri Fontana.

En parallèle, il met en place avec l’aide de ses compagnons un groupe de pression dont l’objectif sera d’encourager les relations commerciales et diplomatiques entre Vissio et la Confédération Raktine.
Eidan installe un comptoir de commerce à la frontière lors de son retour à Iszlo.
Zeubist crée une communauté d’animaux au cœur d’une forêt voisine.

P.S. Je posterai l’entre-session et les éventuelles questions aux joueurs plus tard. Si vous avez des idées d’images pour vos PNJs comme Zigmond, Goup, Gianni, Elvira, Marzia, Olympia ou pour vos PJs, n’hésitez pas à les partager, je pourrai les inclure au résumé.
Dernière édition par Whidou le 10 juil. 2017, 12:36, édité 1 fois.
Raison : Ajout des illustrations de Marzia et Gianni
Clément
Secrétaire

Avatar de l’utilisateur
Alastrom
Messages : 96
Inscription : 31 janv. 2017, 16:46

Re: Godbound

Message par Alastrom » 10 juil. 2017, 10:15

Parfait, encore une fois !

Voici une proposition pour Gianni :

Image

Et pour Marzia :

Image
Manu

Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 253
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

Re: Godbound

Message par Whidou » 21 juil. 2017, 00:52

19 thermidor, première année

Zhiha Huang Jin tente de mettre en place un nouveau régime d’entraînement pour ses miliciens mais le manque de matériel adapté rend cet effort futile.

20 thermidor, première année

Margita Meggyesfalvi repart explorer le Lac Maudit, mais n’en revient pas.

25 thermidor, première année

Marika Arany, proxénète, est retrouvée morte à Iszlo, poignardée plusieurs centaines de fois.

28 thermidor, première année

Gianni Potto annonce sa retraite.

30 thermidor, première année

Nicolosia Contarini fait savoir qu’elle se représentera elle-même lors de son procès, son avocat ayant pris sa retraite.

1 fructidor, première année

Eidan quitte Lavello après avoir aidé à poser les bases de la Fondation Phénix, un groupe de pression visant à dynamiser les relations commerciales entre Vissio et la Confédération Raktine.

2 fructidor, première année

Il neige à nouveau à Iszlo.

3 fructidor, première année

Une violente bataille est déclenchée entre les gamins des rues Iszlois et l’orphelinat des Enfants de la Chance. Ariannka est contrainte d’intervenir pour disperser les gredins.

4 fructidor, première année

Eidan débute la mise en place du Comptoir de l’Espoir à la frontière vissio-raktine, afin de favoriser la création d’une route commerciale.

5 fructidor, première année

Ágoston Graner, organisateur de combats animaux sanglants à Iszlo, est retrouvé mort, poignardé plusieurs centaines de fois.

6 fructidor, première année

La milice Iszloise subit des pertes suite à un accrochage avec une Wyverne au nord de la ville.

7 fructidor, première année

Lors d’un gala organisé à l’université de Lavello sous prétexte d’une prétendue découverte scientifique majeure, Cristiano accuse publiquement Henri Fontana de trafic sexuel de mineurs avec la République Radieuse. La foule accueille cette révélation de manière circonspecte.

8 fructidor, première année

Les crieurs de rue Lavellois s’emparent de « L’Affaire Fontana » et en font les gros titres. La rumeur se répand comme une traînée de poudre.

9 fructidor, première année

Dans un bois voisin de Lavello, Zeubist établit une communauté d’animaux vivant en harmonie.

10 fructidor, première année

Une escouade de la milice Iszloise disparaît lors d’une patrouille au sud de la ville.

11 fructidor, première année

La République Radieuse stoppe les négociations commerciales en cours avec les familles Lavelloises en attendant la résolution de l’Affaire Fontana, qui ternit leur réputation comme celle de leur principal contact.

12 fructidor, première année

Henri Fontana fait ajourner le procès de Nicolosia Contarini jusqu’à une date indéterminée.

13 fructidor, première année

Un des miliciens disparus revient à Iszlo : son escouade a été capturée par la XIIe légion patrienne, mais il est parvenu à s’enfuir. Il a été interrogé par ses ravisseurs au sujet d’une certaine Rufina Cornelia. Il s’est avéré incapable de répondre.

14 fructidor, première année

Le Comptoir de l’Espoir est établi, Eidan reprend la route en direction d’Iszlo.

15 fructidor, première année

Sofia Fábián, proxénète, est retrouvée morte à Iszlo, poignardée plusieurs centaines de fois.

16 fructidor, première année

Eidan interroge les animaux à proximité de Gáborján : ils témoignent avoir aperçu un humain mauvais au visage de démon arriver au village la veille de la tempête. La plupart ont fui en sentant sa présence, ceux qui n’ont pas eu cette chance ont été frappés de folie.

17 fructidor, première année

La Fondation Phénix est établie. Composée d’espérés, d’altruistes et de nombreux spéculateurs, ce groupe de pression a pour visée l’établissement d’une liaison commerciale entre la Confédération Raktine et Vissio.

18 fructidor, première année

Il neige à nouveau à Iszlo.

19 fructidor, première année

L’effondrement d’une arène de combats clandestins tue une dizaine de malfrats à Iszlo.

21 fructidor, première année

Eidan arrive à Iszlo : le trajet a été beaucoup plus long et pénible qu’il ne l’avait été dans l’autre sens.

22 fructidor, première année

Eidan a rejoint Arianka. Ils débattent du développement du Culte de l’Espoir, puis envoient une missive à Cristiano, resté à Lavello, pour lui demander de leur envoyer des météorologues aptes à expliquer les chutes de neige inopinées :
Bonjour,

Les problèmes météorologiques sont de plus en plus importants à Iszlo. Peux-tu envoyer des météorologues, démonistes, historiens et autres savants avec une escorte puissante ?

Arianka & Eidan
Ils se rendent à l’endroit où Eidan avait senti la présence d’une créature la nuit du premier meurtre, le 25 messidor. Ils y découvrent une ouverture dans le mur d’enceinte d’Iszlo, ainsi qu’une piste les menant en forêt, au nord de la ville. Là, ils trouvent une petite chapelle de pierre ornée de motifs géométriques. À l’intérieur, une boule d’obsidienne trône sur un piédestal. La toucher cause une légère décharge électrique. À l’arrière de l’édifice, une canalisation de pierre court sur le sol moussu de la forêt, s’enfonçant droit vers le cœur de celle-ci. Eidan la casse, et découvre à l’intérieur un mince fil d’or, qui a cédé sous l’impact. En touchant à nouveau la boule, plus rien ne se produit. Arianka fait chauffer le fil pour le réparer tant bien que mal, puis le duo entreprend de suivre la gaine jusqu’à son autre extrémité.
Après plusieurs heures de marche, ils entraperçoivent trois tours noires dépassant de la canopée. Arianka grimpe à un arbre, et remarque du mouvement en contrebas, se dirigeant vers eux. Elle redescend discrètement, fait signe à Eidan de se cacher, puis se fait passer pour une paysanne meurtrie appelant à l’aide. Ses cris de douleur attirent Julia, une jeune fille encapuchonnée se montrant méfiante, ne sachant pas si Arianka a réellement besoin d’aide ou s’il s’agit d’un monstre cherchant à la tromper.
Image
Après quelques questions, elle aide la demi-déesse à se relever, pour être aussitôt assaillie par Eidan qui la saisit par le bras et lui vole sa dague. Très calme, elle cherche à persuader ses agresseurs de la laisser en vie, et, sous leur questionnement insistant, explique qu’elle est aux ordres d’un sorcier habitant le bâtiment aperçu plus tôt. C’est celui-ci qui envoie chaque semaine la créature tuer un criminel à Iszlo.
Julia est en route pour réparer le transport magique permettant de se téléporter du château à l’orée de la forêt. Elle accepte la proposition d’Eidan de les laisser l’accompagner, puis d’utiliser le sortilège de transport pour rentrer au château avec eux.
Le groupe fait donc le trajet en sens inverse, et Julia répare le fil d’or sectionné. Cependant, au moment de toucher la sphère, elle seule est transportée, laissant les deux amis en plan dans la petite chapelle. De rage, ils détruisent le piédestal et volent la boule d’obsidienne.

Lorsqu’ils atteignent à nouveau le cœur de la forêt, la nuit est tombée, et les trois tours noires ont disparu. Les deux héros comprennent cependant que le bâtiment est simplement devenu invisible et, tâtonnants, finissent par trouver la porte d’entrée, qu’ils ouvrent brutalement, puis referment derrière eux avec fracas.
Eidan ressent la présence de la créature dans un salon à droite du hall d’entrée. Il ouvre prudemment la porte, et Arianka tente d’incendier une penderie pour éclairer la pièce, sans succès. Elle allume à distance l’âtre, puis pousse son compagnon par la porte. À l’intérieur, Eidan repère la créature, semblable à un porc-épic géant roulé en boule, et une paire de bottes dépassant des rideaux. En écartant ceux-ci, il révèle Felicia, une jeune fille de l’âge de Julia, qui hurle aussitôt « Maintenant ! ».
Image
Quatre autres adolescentes surgissent de diverses cachettes, et concluent un rituel d’entrave ancrant solidement les deux demi-dieux au centre de la pièce. Juste avant d’être attiré, Eidan met une droite à Felicia, tandis qu’Arianka déclenche une tempête de feu. Voyant cela, Eulalia, sortie de la penderie, déverse un torrent de flammes magiques sur Eidan.
Image
Julia, qui était derrière la porte resserre l’entrave, puis ordonne à Diego, la bête, de passer à l’attaque. Celui-ci se déplie, révélant qu’il s’agit d’une sorte d’étoile de mer géante garnie de pics de porc-épic aiguisés comme des rasoirs.
Image
Franciska, qui a surgi de derrière un porte-manteau, lance des disques d’air tranchants qui égratignent Arianka.
Image
Barbara, qui n’était pas cachée mais attendait immobile dans un coin de la pièce, anime la pierre du dallage pour emprisonner Eidan jusqu’aux chevilles.
Image
Felicia tente de noyer Arianka en convoquant une colonne d’eau, mais celle-ci pousse un cri terrifiant qui amène aussitôt les sorcières à se replier. Pour faire bonne mesure, Eidan tire un projectile magique sur Eulalia avant qu’elle ne referme la porte pour couvrir leur fuite.
L’entrave se dissipe, et Eidan brise les souliers de pierre qui l’immobilisent. Lui et Arianka sont à présent seuls au milieu du salon en ruine.
Après un moment, les voix des sorcières se font entendre dans la pièce : communiquant à distance, elles interrogent les intrus quant à leurs motivations. Ceux-ci annoncent qu’ils cherchent simplement à expliquer les meurtres hebdomadaires frappant les criminels Iszlois. Les filles expliquent qu’elles ont besoin de sacrifices humains pour pouvoir mener à bien des rituels leur permettant de contrôler les monstres raktins afin d’éviter qu’ils n’attaquent la population. Leur ambition est de sauver la Confédération en la rendant à nouveau habitable. Elles utilisent Diego pour assassiner des criminels car cela est préférable au sacrifice d’innocents.
Eidan leur propose d’organiser les sacrifices autour d’un système judiciaire : chaque semaine, un tribunal mis en place par le panthéon leur confiera des condamnés à mort afin qu’elles puissent exécuter leurs rituels en toute légalité. Elles acceptent avec plaisir, et Arianka se réjouit à l’idée de participer à l’émancipation de ces jeunes femmes. Elle leur propose d’instaurer une académie de magie à Iszlo afin qu’elles n’aient pas à transporter leurs victimes jusqu’au château. En échange de quoi, elle demande à ce que le couvent l’accompagne lors de son expédition au Lac Maudit le lendemain. Cet accord est accepté sans hésitation.

23 fructidor, première année

Le Lac Maudit est constitué d’un étrange mélange homogène et liquide de terre et végétation. Lorsque la mixture est extraite du lac, elle se solidifie, produisant du terreau parsemé de bouts d’écorce.
Barbara utilise sa maîtrise de la terre pour former un escalier solide descendant dans les profondeurs, et Julia utilise un sort pour guider le groupe vers l’anomalie magique au cœur du lac.
Au fur et à mesure de la descente, l’équipement et les habits de la petite troupe semblent se ramollir, puis se liquéfient complètement. Ils doivent se résoudre à continuer leur progression dans la nudité la plus totale.
Par-delà les parois solidifiées, d’imposantes créatures aquatiques noires agitent le liquide. L’une d’elle se jette sur le groupe : colossal requin à bouche de lamproie, elle saisit Barbara et Franciska dans sa gueule, mais est retenue par Eidan avant de pouvoir s’enfuir. L’attrapant par la queue, il la projette violemment sur l’escalier, envoyant les deux sorcières valser en bas de celui-ci. Barbara étant à présent trop éloignée pour maintenir la cohésion du corridor, celui-ci commence à fondre. Le groupe court pour la rejoindre, et Eidan remet au passage un coup à la créature pour l’inciter à fuir.

Au fond du Lac Maudit se trouve une ouverture donnant sur une autre dimension, un ciel sans étoiles, la Nuit Qui N’est Pas. Julia explique qu’il s’agit du vide entourant la Création, le chaos primordial, la non-existence dans laquelle flottent les fragments du monde depuis la Fracture, il y a un millénaire de cela. La soupe de terre s’engageant par la porte forme une longue rivière serpentant dans l’obscurité : une Route de la Nuit, lien entre les fragments du monde.
Barbara sculpte une pirogue de terre et le groupe embarque à la lueur des flammes d’Arianka et Eulalia pour une traversée de la Nuit Qui N’est Pas.

Après de longues heures de voyage, la troupe atteint une étendue d’eau salée dans laquelle se jette la coulée de boue. Au milieu de celle-ci, une île paradisiaque illuminée par un soleil couchant perpétuel. Le sable fin de sa plage est constitué de pierres précieuses concassées, les palmiers ont un feuillage d’émeraude, des fleurs de rubis parsèment le sol.
Parmi la multitude d’empreintes de petits animaux, des traces de passage sont visibles : trois personnes, dont une unijambiste saignant abondamment, et une autre passée après les deux premières. Des cadavres de petits ouistitis à queue touffue jonchent l’île, tous éventrés à l’aide d’une dague à trois branches.
Au centre de l’îlot, une sorte d’œuf géant dépasse du sol. Sur sa paroi, des ouvertures semblant destinées à recevoir des cristaux taillés en pointe.
Les sorcières estiment que le groupe n’a pas atteint un fragment de monde, mais un fragment de Paradis. L’œuf est probablement une des Machines assurant le fonctionnement de la réalité. Celle-ci devait contrôler la solidité de la matière dans cette zone d’Arcem, mais sa source d’énergie a été ôtée, amenant à la formation du Lac Maudit.
Laissant leurs camarades étudier la Machine, les deux demi-dieux poussent plus loin l’exploration en suivant les traces de pas jusqu’à une langue de sable s’enfonçant dans la Nuit, une nouvelle Route.

À l’extrémité du chemin, le duo découvre une porte de bois. Elle s’ouvre sur une vaste ville à l’architecture cambodgienne : Qampong.
Image
Les deux aventuriers volent des vêtements sur un fil à linge puis s’enfoncent dans les rues bondées. Le langage local leur est inconnu, mais ils identifient un marchand utilisant la langue du commerce, et le questionnent aussitôt sur la géopolitique locale. Ils se trouvent dans la province de Qelong, ravagée par une guerre voisine entre deux êtres divins. Le vendeur n’a jamais entendu parler d’Arcem, et n’a pas croisé de liche. Émoustillés par la découverte d’un nouveau fragment de monde, le panthéon retourne en parler aux sorcières, qui ne semblent pas impressionnées outre-mesure.

Empruntant la barque de terre de Barbara, le duo s’engage sur une troisième Route de la Nuit, aquatique cette fois-ci, partant de la petite mer entourant l’île. Elle les mène jusqu’à une bifurcation, puis une sorte de large tour sans pied ni toit flottant dans le néant. L’intérieur de celle-ci est décoré de façon foisonnante de dorures, bibelots, fresques, tableaux, statues et meubles semblant incarner l’essence même du rococo. Partout, une fine couche de poussière sablonneuse ternit la magnificence du lieu. Au sol gisent des criquets de sable, tranchés nets au sabre avec une précision remarquable.
Un colossal instrument à vent de la taille d’une maison occupe le centre de la tour, vrombissant de manière irrégulière. Entre les innombrables tubes et conduits se trouve un compartiment à cristal, vide.

En suivant une Route de la Nuit pierreuse et humide, la paire de héros atteint le fond d’un puits aux parois couvertes de lichen noir. À la surface, une terrible tempête fait rage. D’après Eidan, il pourrait s’agir des ruines du village de Gáborján, en Confédération Raktine.
Déçus, ils font demi-tour puis empruntent une Route de sable à la base de la tour. À l’extrémité de celle-ci, ils découvrent un sceau magique, qu’ils s’empressent de faire sauter. De l’autre côté s’étendent des ruines, évoquant cette fois-ci la Thaïlande ou la Birmanie.
Le panthéon stoppe un groupe d’aventuriers revenant, contusionnés et fourbus, de la jungle à l’est. Le meneur de l’expédition, un érudit homme-limace, leur apprend qu’ils sont dans la Vieille Ville bordant la Cité Jaune, au cœur de Yoon-Suin, le Pays Violet.
Image
Le duo les accompagne jusqu’à ladite Cité Jaune, capitale locale, puis leur fausse compagnie lorsqu’Arianka décide de faire une pause shopping. Elle échange des joyaux ramassés sur l’île paradisiaque contre de luxueuses soieries produites par d’énormes vers à soie de la taille d’un chat. La voyant pleine aux as, le vendeur l’invite à venir parier sur des combats de cafards géants dans une arène gérée des amis à lui.
De fait, les duels de blattes aux noms de luchadors sont impressionnants, et Arianka se constitue un joli pactole de monnaie locale en truquant un match grâce à ses dons divins. Après avoir consommé le cafard perdant en barbecue et refusé de se faire tatouer par les locaux, le panthéon rejoint la Route de la Nuit et retourne à la Tour. Là, Arianka fouille une commode et en sort un épais grimoire aux pages vierges, intitulé “Le Livre Que Vous Voulez”.

En prenant l’autre branche de l’intersection croisée plus tôt, ils atteignent une taverne flottant dans la Nuit Qui N’est Pas : Le Gras Matelot. La clientèle y est hétéroclite et Ismaël, le sympathique tenancier, les accueille à bras ouverts.
Image
Il leur sert l’alcool de leur choix en versant quelques cornes d’abondance, puis échange les derniers potins interfragmentaires. Il leur offre leurs consommations à condition qu’ils délivrent un message à une de ses connaissances, ce que les deux demi-dieux acceptent volontiers.

En revenant à l’île, Arianka offre les soieries qu’elle a acquis à la Cité Jaune aux sorcières, qui se montrent reconnaissantes, et indiquent qu’il serait possible de réparer la Machine en exerçant une certaine quantité de domination divine dessus. Eidan et Arianka s’exécutent, et l’œuf se met à ronronner doucement, solidifiant la coulée de boue. En revenant à la porte du lac, Barbara creuse un escalier en colimaçon jusqu’à la surface : toute la zone a retrouvé sa consistance, formant une masse hétérogène de terre et végétation.

5 vendémiaire, seconde année

En revenant à Iszlo, les deux aventuriers remarquent que la date a déjà avancé jusqu’au 5 vendémiaire. Ils rendent visite à Zhiha Huang Jin et lui annoncent qu’ils souhaitent lui confier le commandement des Loups Argentés. Celle-ci accepte de bon cœur, et intègre ce bataillon supplémentaire à la milice d’Iszlo.
Comme promis, Eidan s’attelle à la création d’une académie thaumato-scientifique. De son côté, Arianka forme une escouade de femmes soldates dédiées à sa sécurité personnelle : les Protectrices de l’Espoir. Elle aide également les prostituées Iszloises à devenir indépendantes, en les organisant en syndicat. Sur leur temps libre, les deux demi-dieux s’acharnent contre Ambrus Keller, espérant le précipiter à sa perte.
Clément
Secrétaire

Alexandre
Messages : 21
Inscription : 27 avr. 2017, 18:16

Re: Godbound

Message par Alexandre » 21 juil. 2017, 08:36

Je tiens a précisé que les fameux "sacrifices hebdomadaires" ne sont que les peines de morts qui auront été prononcé les peines ne seront pas toutes exécuté en même temps.

Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 253
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

Re: Godbound

Message par Whidou » 21 juil. 2017, 09:48

Et qu'est-ce qui qualifie pour toi un criminel pour la peine de mort ? Parce que si tu laisses Arianka écrire le code pénal, le simple fait d'être un homme risque de suffire pour écoper de la peine capitale.
Clément
Secrétaire

Alexandre
Messages : 21
Inscription : 27 avr. 2017, 18:16

Re: Godbound

Message par Alexandre » 21 juil. 2017, 11:25

Oui je comprends bien justement j'attends que l'on soit plusieurs pour voir ça (normalement cette séance voir en discuter sur le forum) à voir selon les joueurs qui souhaite participer

Avatar de l’utilisateur
Alastrom
Messages : 96
Inscription : 31 janv. 2017, 16:46

Re: Godbound

Message par Alastrom » 21 juil. 2017, 13:10

Eh bien ça n'a pas chômé ! J'ai hâte de revenir.
En attendant à Vissio, je rassemble quelques savants grâce à mes contacts à l'académie (Nicolosia me doit bien ça), prêts à se faire accompagner (par Li Jin et Raffaella ?).
Sinon j'utilise mes points d'influence pour finir de faire tomber les Fontana, et faire en sorte que les Potto tirent leur épingle du jeu du vide laissé. Je vais aussi vérifier si le doge a pu enquêter sur les patriens.
Bonne séance, et à la semaine prochaine !
Manu

Avatar de l’utilisateur
Whidou
Messages : 253
Inscription : 31 janv. 2017, 14:18
Localisation : Vaucelles
Contact :

Re: Godbound

Message par Whidou » 27 juil. 2017, 11:31

6 vendémiaire

Henri Fontana annonce son retrait de la vie publique. C’est la clôture de l’affaire Fontana, ses détracteurs ont eu raison de lui.

7 vendémiaire

Les Loups Argentés sont intégrés à la milice Iszloise, sous les ordres directs de Zhiha Huang Jin.

8 vendémiaire

Francesco Fontana annonce qu’il entend laver le nom de sa famille en en prenant la tête. Il semble bien plus sûr de lui qu’auparavant. Il dispose de ses propres réseaux de propagande, particulièrement efficaces lorsqu’il s’agit de le mettre en valeur et de le dissocier de son père.

10 vendémiaire

Arianka organise le premier Jour des Enfants, journée chômée pour les espérés chaque décadi (les 10, 20 et 30 du mois). C’est un succès incontestable et un magnifique coup de pub pour le Culte de l’Espoir.

11 vendémiaire

Les échanges entre Lavello et la République Radieuse reprennent. Francesco Fontana mène la plupart des contrats mais Marzia Potto est parvenue à en gratter une partie en profitant de la débâcle.

12 vendémiaire

La lettre d’Eidan et Arianka arrive chez Cristiano :
Bonjour,

Les problèmes météorologiques sont de plus en plus importants à Iszlo. Peux-tu envoyer des météorologues, démonistes, historiens et autres savants avec une escorte puissante ?

Arianka & Eidan
13 vendémiaire

Une rixe de taverne éclate à Izslo suite à un différent religieux au sein de la milice.

14 vendémiaire

Cristiano demande à Nicolosia d’envoyer des savants à Iszlo. Les météorologues se montrent enthousiastes, mais pas les historiens, qui refusent. Il n’y a pas de démonologistes à l’université.

15 vendémiaire

Les Protectrices de l’Espoir sont formées, escouade de soldates d’élite sous les ordres directs d’Arianka. Celle-ci est à présent la seule détentrice de pouvoir militaire au sein du panthéon, puisqu’elle a manipulé Eidan afin qu’il abandonne ses Loups Argentés en les fusionnant à la milice d’Iszlo.

16 vendémiaire

Károly Pethes, Iszlois pure souche, lance un appel à volontaires pour contribuer à l’élaboration d’une constitution régissant la vie publique d’Iszlo

18 vendémiaire

Marzia Potto fête en famille la signature de son contrat liant plusieurs poètes Lavellois de renom à une maison de disques Radieuse.

19 vendémiaire

À l’occasion du Jour des Enfants, des gosses des rues Iszlois taguent des messages injurieux envers Arianka sur les murs de la ville avec de la peinture volée. Ils n’apprécient pas sa volonté de les éduquer à sa façon.

20 vendémiaire

À l’initiative d’un menuisier nommé Roland Salomon, différentes guildes d’artisans commencent à se former à Iszlo.

Arianka s’excuse auprès d’Ambrus Keller de lui avoir pourri la vie depuis qu’ils se connaissent, et lui propose d’inaugurer avec lui la guilde des menuisiers dès qu’elle sera construite. Elle fait ensuite croire à Rufina Cornelia qu’elle ne souhaite pas prendre le contrôle de la ville, mais celle-ci parvient en retour à la persuader de faire adopter au Culte de l’Espoir un des rites de l’Église de l’Unique : le Jour des Morts, le 10 brumaire.

21 vendémiaire

Dix météorologues quittent Iszlo, escortés par Li Jin et Raffaella.

22 vendémiaire

Jozefa, bergère Iszloise, est retrouvée morte avec son troupeau au nord-ouest de la ville, déchiquetée par une wyverne.

24 vendémiaire

Cristiano cherche à se renseigner sur le résultat de l’espionnage des patriens ordonné par le doge, et découvre qu’il est interdit d’entrevue avec celui-ci : ses affirmations ont été prouvées mensongères, et il doit à présent démontrer sa valeur et sa dévotion à Lavello s’il souhaite espérer un pardon.

25 vendémiaire

Des miliciens Iszlois déclarent avoir rencontré des insectes géants à l’est de la ville.

27 vendémiaire

Sous l’impulsion d’Arianka, une nouvelle tradition d’indépendance des prostituées est établie à Iszlo : à présent, le proxénétisme n’est plus la norme.

28 vendémiaire

Li Jin, Raffaella et les météorologues Lavellois arrivent à Iszlo.

30 vendémiaire

Maria Tertia fonde la Gapepa, Guilde Artisanale des Pipiers Et Professions Assimilées, ayant pour vocation de fédérer les prostituées indépendantes.

4 brumaire

L’ASUI, l’Académie des Sciences Universelles d’Iszlo, est fondée. Les météorologues prennent possession des lieux, mais le dernier étage est réservé aux cinq sorcières, qui y pratiquent leurs arts occultes.

5 brumaire

Li Jin, Eidan, Raffaella et Arianka partent en expédition en territoire patrien afin d’enquêter sur la patrouille iszloise capturée. Une fois sur les lieux, ils font la rencontre d’une centurie patrienne qui les somme de faire demi-tour. Eidan les massacre d’une volée de flèches, mais garde le centurion en vie, se contentant de lui mutiler les mollets.
Le panthéon charge l’officier sur un cheval puis reprend le chemin d’Iszlo. Arianka charme le captif, qui se trouve alors contraint de répondre au questionnement de ses ravisseurs. À sa connaissance, son empire n’a ni torturé d’iszlois, ni rasé Magyarföld, ni pactisé avec la Régence de Dulimbaï. Ses supérieurs ont récemment envoyé des éclaireurs en Confédération Raktine afin de retrouver une centurie perdue, menée par Renata Cestia.
Le centurion est ensuite offert en sacrifice aux sorcières.

6 brumaire

Li Jin et Eidan reviennent sur les lieux du massacre afin de voler les armures des patriens décédés. Certains corps ont déjà disparu. Les autres ont été recouverts de draps, que les charognards ont tôt fait d’éventrer.

7 brumaire

Arianka achète la boutique d’un imprimeur pour Raffaella, qui entreprend ensuite d’utiliser l’encre et le papier acquis pour écrire une encyclopédie.

8 brumaire

Le panthéon s’affaire à la planification du Jour de la Félicité, le 10 brumaire, en partenariat avec l’église de l’Unique. Des habits d’apparat sont commandés à Ambrus, des danses sont préparées.

10 brumaire

Les festivités du Jour de la Félicité battent leur plein : des hommages sont rendus aux morts et disparus, et de grands brasiers allumés par Arianka sont alimentés en souvenirs précieux par les fidèles. La flamme du culte de l’Espoir est ensuite transportée par deux enfants jusqu’au temple, où elle sera entretenue jusqu’à l’an suivant.

11 brumaire

Le groupe réunit quelques météorologues et une barque puis part enquêter sur le cyclone de Gáborján.

15 brumaire

Une fois arrivés en bordure du cyclone, le panthéon laisse les savants à leurs instruments puis entreprennent de plonger dans le puits couvert de lichen du vide. Raffaella fait usage de sa maîtrise de la pierre pour creuser un escalier afin que le groupe puisse descendre sans avoir à toucher les parois.

Ils rejoignent la Tour du Sirocco puis mettent à l’eau l’embarcation qu’ils ont transportée depuis Iszlo. Ils arrachent des portes de placard pour servir de rames puis pagaient comme ils peuvent jusqu’à l’Île du Ponant. Là, ils gonflent leurs poches de joyaux avant de rejoindre la vallée du Qelong.

Image

Le panthéon glane quelques rumeurs à Qampong, croulant sous les réfugiés, puis se met en quête d’un navire afin de remonter le fleuve, espérant retrouver la liche rencontrée quelques mois plus tôt. Un sympathique batelier du nom de Jiunxu propose de les transporter en échange d’une modique compensation financière.

Image

Un autre voyageur va les accompagner : Arun, un vieil homme inquiet pour ses proches restés dans la zone de conflit.

Image

À la stupéfaction du panthéon, cet individu semble être le portrait craché de Sung, le vieux mendiant rencontré à Iszlo. Arianka lit ses pensées pour vérifier s’il s’agit du même homme, et conclut que Sung et Arun sont bel et bien de deux personnes distinctes, mais en tout point identiques.

Ruminant ce mystère, le groupe part faire quelques emplettes dans la ville haute, où des marchands venus de l’Empire Dulimbien se font un plaisir de leur vendres des vivres à prix prohibitif. Ils sont arrivés l’an passé avec une légion militaire, qui s’est installée en amont sur le fleuve.

En remontant le Qelong, le sampan de Jiunxu est intercepté par un esquif débordant de réfugiés. Ils tentent d’aborder l’embarcation du panthéon, quémandant de l’aide et des soins. Certains parmi eux semblent posséder des capacités magiques, mais Eidan ne parvient pas à identifier lesquels, tandis qu’il les précipite par-dessus bord du bout d’une perche.

Le soir venu, le sampan est amarré à une rive, et le panthéon prend des tours de garde. Lors du sien, Jin est pris d’une hallucination : il voit le fleuve s’animer devant lui et prendre l’apparence d’une nâga gigantesque s’adressant directement à lui :
Dès à présent fait demi-tour,
Ton ami a besoin de toi,
Loin, dans la cité aux sept tours.
Son pays mourra dans cinq mois.
Image

Après avoir repris ses esprits, il réveille Eidan pour son tour de garde, et partage sa vision. Au petit matin, le groupe débat de la marche à suivre, et opte pour rejoindre Lavello afin de s’assurer de la sécurité de Cristiano. Ils forcent donc Arun à débarquer, bien que celui-cu ne semble guère enthousiaste à l’idée d’être abandonné en pleine nature, puis font faire demi-tour à Jiunxu.

Ils pillent sans vergogne l’Île du Ponant sur le chemin du retour, puis reviennent en Arcem par l’escalier de terre.

24 brumaire

L’ancien Lac Maudit a été transformé en fourmilière géante par des fourmis de la taille d’une maison. Le panthéon prend bonne note de ces nouveaux voisins, puis s’empresse de rejoindre Iszlo pour préparer son voyage.

Arianka et Eidan cherchent quelqu’un à sacrifier pour les sorcières. Malheureusement, le seul meurtrier actuellement en prison prétend avoir agi en légitime défense, et aucun témoin n’est en mesure de prouver le contraire. Arianka va donc consulter Ambrus, qui la dirige vers Istvan, un trafiquant malhonnête. Eidan va le chercher chez lui : devenu fou à lier, il n’offre aucune résistance.

Alors qu’Arianka passe au temple, une prêtresse de Cristiano l’informe que son dieu lui a envoyé une vision du futur : elle l’a vu en rêve en train de lire une lettre puis de s’exclamer que Vissio était condamnée.

Rumeurs sur le monde pré-Fracture
  • Des centaines de dieux artificiels se livraient une guerre sans merci, remodelant sans cesse le monde à leur convenance.
  • Aucun sage n’est sûr qu’il n’y ait eu qu’un unique monde ou plan avant la Fracture.
  • Sajavedra était une terre riche et fertile.
  • L’archi-démon Xarabhas régnait en tyran sur les steppes infernales du Mictlan, craint et redouté de tous.
  • La cité mobile de Hautecage était établie à l’intérieur d’un dragon gigantesque.
  • Les collines des îles brumeuses étaient les œufs larvaires titanesques d’un insecte inconnu.
  • Les châteaux de Voïvodie abritaient des cours de nobles au paroxysme de la culture et du raffinement.
  • Une civilisation souterraine aurait percé l’ultime secret de la réalité, et serait suite à cela tombée dans la folie.
  • Le Haut Druk Yul était la patrie des dragons.
  • La Néphilide était gouvernée par des vampires aquatiques.
  • Un brouillard sanglant aurait commencé à dévorer l’Empire Dulimbien.
Rumeurs à Lavello
  • Un prisonnier masqué aurait été enfermé dans la prison d’état, il s’agirait d’un jumeau perdu du doge.
  • La chute d’Henri Fontana aurait été orchestrée de toute pièce par ses opposants.
  • Les savants de l’université de Lavello seraient sur le point de faire une découverte révolutionnaire.
  • Certains marchands étrangers chercheraient à resquiller sur les quantités échangées, la précaution est de mise lors d’achats importants.
  • Le Bois des Mousses, à proximité de Lavello, serait habité par une communauté organisée d’animaux sauvages.
Rumeurs à Iszlo
  • Des expériences cruelles et sacrifices impies prendraient place à l’ASUI.
  • Ambrus Keller aurait la mainmise sur les nouvelles guildes d’artisans.
  • Le Culte de l’Espoir chercherait à entrer en guerre ouverte avec l’Empire Patrien.
  • Des fourmis auraient asséché le Lac Maudit.
Rumeurs à Qampong
  • Des soldats vétérans portant l'étendard noir et blanc ont déserté de leurs fonctions et occupent à présent le Qelong.
  • Évitez les montagnes, les soldats y chassant les « volontaires » y seront le dernier de vos soucis.
  • Levh et Tilia sont deux divinités se livrant un combat sans fin par-delà les montagnes.
  • Une grande armée marche vers l'ouest, détruisant, pillant et même dévorant tout sur son passage !
Clément
Secrétaire

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité